1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'emploi que nous faisons des cookies. Learn More.

[Taverne]Bienvenu chez moi [Mayotte]

Discussion dans 'Chercher des amis' démarrée par M-Agrios, 15 février 2016.

Chère utilisatrice, cher utilisateur,

Nous vous informons que vous devez obligatoirement posséder un compte de jeu et vous connecter à celui-ci si vous souhaitez participer au forum. Nous nous réjouissons par avance de votre visite. „Vers le jeu“
  1. M-Agrios

    M-Agrios S-Moderator Team Darkorbit

    Bonjour les pilotes,




    Sur une idée de *Amitié*,voici un nouveau jeu.

    Chaque semaine un departement ou territoire français (metropolitain ou d'outre-mer)sera mis à l'honneur.
    Vous pourrez poster ici une chanson, un texte,une image,une anecdote,une coutume etc... concernant ce departement ou territoire français.

    REGLES:

    Les videos ne devront etre que des liens youtube.
    Vos post devront respecter la netiquette du forum.
    1 seul post par jour et par joueur autorisé.



    A tout seigneur,tout honneur, nous commenceront cette semaine par le departement de la seine (75).


    [​IMG]



    Cordialement





     
  2. *Amitié*

    *Amitié* Oracle Omniscient du Forum

    bonjour :)


    merci CM Agrios, et M Livanaa pour avoir trouvé un titre sympa à ce jeu et à sa mise en place :)
    j'espère qu'il intéressera les posteurs du forum

    quand on pense 75 Paris dans le monde entier, et en France on a à l'esprit la Tour Eiffel

    je commence donc par cette Grande Dame :p

    C’est à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889, date qui marquait le centenaire de la Révolution française qu’un grand concours est lancé dans le Journal officiel.
    Le pari est d’« étudier la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ».
    Choisi parmi 107 projets, c’est celui de Gustave Eiffel, entrepreneur, Maurice Koechlin et Emile Nouguier, ingénieurs et Stephen Sauvestre, architecte qui est retenu.
    Les premiers coups de pelle sont donnés le 28 janvier 1887.
    Le 31 mars 1889, la Tour achevée en un temps record -2 ans, 2 mois et 5 jours- s’impose comme une véritable prouesse technique.


    [​IMG]
     
  3. M-Livanaa1

    M-Livanaa1 Moderator Team Darkorbit

    Bonjour les pilotes, coucou amitié, agrigri

    Moi je propose l'histoire de notre dame:


    290px-notre_dame_dalla_senna_crop.jpg


    Notre-Dame de Paris est très ancienne, elle a plus de 800 ans !
    Nommé évêque de Paris en 1160, Maurice de Sullydécide de donner à la capitale une cathédrale digne de la première ville de France. Il veut la faire construire dans le style d’alors, style que l’on appelle aujourd’huigothique. Le roi Louis VII, son compagnon de classe, favorise le projet. L’Église, les notables de la ville et le peuple tout entier participent : les uns offrent de l’argent, les autres leur travail, leur savoir-faire. La construction commence en 1163, Notre-Dame ne sera achevée qu’un peu plus de 100 ans plus tard, en 1272. Pendant cette période, toutes les corporations d’artisans (tailleurs, sculpteurs, charpentiers, menuisiers, maçons, verriers…) travailleront sans relâche sous la direction d’architectes chevronnés. Tous offriront d’une manière égale leurs efforts à Dieu et à Marie.
    Marie, la Mère de Dieu, c’est à elle que l’évêque Maurice a voulu dédier la cathédrale toute entière, elle lui est consacrée, Notre-Dame de Paris ! On ne compte d’ailleurs pas moins de 37 représentations de la Vierge (sculptures, peintures, vitraux…).
    Depuis sa construction, la cathédrale est l’un des grands symboles de Paris et de la France. De grands évènements religieux et politiques s’y sont déroulés ce qui a fait dire à l’historien Michelet que Notre-Dame est à elle seule un livre d’histoire. On ne peut bien sûr pas tous les citer ici, il faudrait des pages et des pages ! On peut citer quand même que :
    [​IMG] elle n’était pas encore achevée, à la fin du XIIIème siècle, que les parisiens y ont veillé le corps du Roi Saint Louis qui était mort à Tunis ;
    [​IMG] c’est ici que le roi Philippe le Bel, en 1302, a ouvert les premiers Etats Généraux du Royaume de France ;
    [​IMG] le roi Henri IV y a épousé en 1572 Marguerite de Valois et, en 1594, s’est solennellement converti au catholicisme ;
    [​IMG] le pape Pie VII y a sacré Napoléon Ier empereur des Français en 1804 ;
    [​IMG] c’est aussi à Notre-Dame que l’on a chanté le Te Deum à la fin des Première et Seconde Guerres mondiales ;
    [​IMG] le pape Jean-paul II y est venu deux fois : en 1980 et en 1997 pour les Journées Mondiales de la jeunesse.
    [​IMG] Plus récemment, en 2005, c’est à Notre-Dame que des dizaines de milliers de fidèles et gens de bonne volonté se sont rassemblés pour prier quand le pape Jean-Paul II est mort et attendre la nomination du nouveau chef de l’Église, le pape Benoît XVI.



    Merci a *Amitié* pour cette idée.

    Cordialement.
     
  4. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour CM Agrios, M Livanaa, Amitié bisous, Toutes & Tous



    Excellente idée de jeu Amitié :)


    Ma ville pendant un certain temps ! vraiment superbe à vivre et à visiter dans ses moindres recoins

    Notre Dame quelle beauté ! avec la tour Eiffel qui ne devait être que temporaire ;)

    La culture y est largement représentée je vous mets un de ses plus beaux fleurons Le Louvre et ses magnifiques collections

    Avec sa pyramide très controversée au début, mais a conquis depuis les Parisiens par son style



    [​IMG]




    [​IMG]


    Amicalement

    [​IMG]
     
  5. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bonjour tout le monde :)


    Merci pour avoir mis en place ce jeu qui m'apprendra bien des choses j'en suis certaine !
    On ne s'instruit jamais mieux qu'en s'amusant ;) Merci Amitié bibis

    Je vous propose à mon tour Montmartre le coeur de Paris avec ses célèbres escaliers


    [​IMG]


    Je vous parlerais une autre fois de sa célèbre place avec ses peintres, de sa vigne, du Sacré-Coeur etc.

    Je joins une chanson qui représente bien l'esprit de cette butte à la fin du siècle dernier






    @+ :)
     
  6. M-Agrios

    M-Agrios S-Moderator Team Darkorbit

    Bonjour à tous,




    Je voudrais evoquer,la plus belle avenue du monde l'avenue des Champs-Élysées:

    L'avenue des Champs-Elysées est une des artères les plus importantes de Paris. Construite à l'initiative de Louis XIV, elle se veut être le prolongement du Palais des Tuileries, de la Concorde jusqu'au sommet de la Montagne du Roule (actuelle place de l'Etoile).

    Durant de nombreuses années, ce quartier de Paris avait très mauvaise réputation. L'avenue est d'ailleurs largement fréquentée par les prostituées et les brigands alors que la bourgeoisie parisienne l'évite complètement. C'est en 1789, sous la Révolution française que le nom ''Avenue des Champs-Elysées'' lui est donné. Elle en est d'ailleurs l'un des symboles puisque c'est notamment sur sa longueur que les gardes nationaux rendent les derniers honneurs militaires à la famille royale avant que celle-ci ne soit executée.

    C'est alors que l'axe devient un haut lieu de l'élégance. Les mauvaises adresses sont fermées et remplacées par des restaurants chics et des boutiques dédiées au bon goût. C'est ensuite sous l'impulsion de Napoléon 1er puis de Louis XVIII et enfin de Napoléon III que les Champs-Elysées deviennent l'avenue à la mode. Les entourages se développent également avec notamment la construction du Petit et du Grand Palais. Avec l'arrivée du RER A dans les années 1970/1980, les visiteurs sont de plus en plus nombreux et des enseignes plus populaires rejoignent les grands noms de la Haute Couture.

    Aujourd'hui, l'Avenue des Champs-Elysées est une des grandes places touristiques de Paris. Elle est même considérée par beaucoup comme étant l'une des plus belles, si ce n'est LA plus belle avenue du Monde.




    [​IMG]





    Et une petite chanson
    :):








    Cordialement
     
  7. M-Livanaa1

    M-Livanaa1 Moderator Team Darkorbit

    Bonjour les pilotes, coucou les filles agrigri

    LES CATACOMBES DE PARIS:

    On donne ce nom, en souvenir des catacombes de Rome, le berceau de l'art chrétien, aux carrières du sud, d'où sont sorties pendant dix-sept siècles les pierres employées à construire les maisons de Paris. Ces carrières s'étendent depuis le Jardin des Plantes jusqu'à l'ancienne barrière de Vaugirard, sous les

    [​IMG]
    Place Denfert-Rochereau (entrée des Catacombes)

    quartiers Saint-Jacques, Saint-Michel, une partie du faubourg Saint-Germain, et sous les territoires de Montrouge et de Gentilly. Il y avait quatre méthodes d'exploiter ces carrières.
    La première, à découvert, qui enlève la superficie du terrain jusqu'à la profondeur de neuf à douze pieds ; la seconde, dite à bouche, qui se pratique par des ouvertures ou tunnels où les voitures peuvent entrer, ne présentaient aucun danger pour la sécurité de la ville. Les deux autres ont été plus généralement employées, à mesure que les besoins de construction devenaient plus urgents, et ce sont les plus dangereuses, parce qu'elles agissent au centre de la terre, à des profondeurs de soixante à quatre-vingts pieds.
    L'une, dite à trucs et à piliers à bras, consiste à étayer le plafond de la carrière avec des piliers construits sur place ; la seconde, dite à piliers tournés, consiste à réserver les piliers dans la masse exploitée, et ces piliers naturels, qui peuvent contenir des vides ou des crevasses, sont loin de présenter la solidité des piliers maçonnés. De nombreux éboulements survenus dans le cours du XVIIIe siècle signalaient le danger ; l'écroulement du 17 décembre 1774, qui renversa une partie du pavé et des alentours du quartier Saint-Michel, obligea l'autorité à prendre un parti décisif. Pendant que les habitants de la rive méridionale craignaient chaque jour de voir leurs maisons s'effondrer dans l'abîme d'où elles étaient sorties, les Parisiens du centre se débattaient contre les miasmes pestilentiels du cimetière des Innocents, avec son charnier où l'accumulation des corps en décomposition dépassait de huit pieds le niveau des rues avoisinantes.
    M. Lenoir, alors lieutenant de police, un de ces grands magistrats à qui la ville de Paris doit une éternelle reconnaissance, conçut le vaste plan de lier les deux opérations : consolidation des carrières du sud, suppression du cimetière des Innocents. Les carrières furent examinées, reconnues topographiquement, consolidées par d'immenses travaux, et enfin pourvues d'un mur d'enceinte déterminant l'étendue de la nouvelle nécropole. On y amenait les ossements retirés par charretées du cimetière des Innocents, au fur et à mesure de

    [​IMG]
    Les Catacombes de Paris

    l'exécution des travaux préliminaires. Lorsque ceux-ci furent achevés, M. Lenoir venait de donner sa démission, et ce fut son successeur, M. Thiroux de Crosne, qui eut l'honneur d'attacher son nom à la première inauguration des catacombes de Paris le 7 avril 1786, où elles furent bénites et consacrées en grande pompe.
    On pénètre aujourd'hui dans les catacombes par soixante-dix escaliers ; mais les principaux et pour ainsi dire les seuls usités pour les visites des curieux sont ceux du pavillon de la barrière d'Enfer, de la Tombe-Issoire, du Val-de-Grâce et de Montsouris. On n'y descend que trois ou quatre fois par an, aux époques indiquées par l'ingénieur en chef chargé de ce service, et en compagnies suffisamment nombreuses. C'est ordinairement à la barrière d'Enfer qu'est indiqué le rendez-vous. On fait l'appel à la descente, et on le recommence à la sortie. L'escalier aboutit, à 60 mètres de profondeur, à une galerie qui se dirige vers l'ossuaire qui s'ouvre sous le parc de Montsouris.
    Cette promenade sépulcrale n'offre aucun des aspects grandioses dont l'imagination se plaît à la revêtir. Il semble qu'on parcourt une cave, entre d'innombrables casiers qui, au lieu de bouteilles, renferment des os et des crânes symétriquement rangés. Chaque ruelle correspond à la rue de Paris qui passe au-dessus de sa voûte, et dont elle porte le nom. Le numéro même de chaque maison est très exactement raccordé entre le dessus et le dessous, pour assurer la rapidité des secours en cas d'accident. On évalue aujourd'hui à quatre millions le nombre des morts dont les restes gisent pêle-mêle dans l'ossuaire.
    Cette population souterraine a été fournie successivement par le cimetière des Innocents, de 1786 à 1809 ; par les cimetières de Saint-Eustache et de Saint-Étienne des Grès en 1787 ; par les combattants des émeutes de la place de Grève et de la rue Meslay en 1738, de l'affaire Réveillon en 1789 ; par ceux des Tuileries au 1er août 1792 ; par les cimetières de Saint-Landry et de Saint-Julien des Ménétriers, la même année ; par ceux des Bernardines et de Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie en 1793 ; de Saint-André des Arts en 1794 ; de Saint-Lazare, Saint-Laurent, des Capucins de la rue Saint-Honoré, de Saint-Jean-en-Grève, des Blancs-Manteaux, de Saint-Nicolas des Champs, de Saint-Esprit et du Petit-Saint-Antoine, en 1804 ; du petit cimetière de l'île Saint-Louis en 1811 ; de la Trinité et des Carmes de la place Maubert en 1814 ; du cloître et de l'église Saint-Benoît en 1817 ; de Saint-Jean du faubourg Montmartre, de Saint-Jacques du Haut-Pas, du Saint-Laurent, de Vaugirard, de la Madeleine, de la Ville-l'Évêque, de Saint-Jacques-la-Boucherie et de la rue de Douai en 1859 ; les derniers venus sont les ossements de quelques tombes de l'église Saint-Laurent, violées par les fédérés de la Commune, le 17 avril 1871.
    On rencontre cent soixante inscriptions dans le labyrinthe des catacombes, y

    [​IMG]
    Ossements des Catacombes de Paris

    compris le libellé officiel, qui constate leur établissement par ordre de M. Thiroux de Crosne, lieutenant général de police, et par les soins de M. Charles Axel Guillemot, inspecteur général des carrières en 1786 ; leur restauration et leur augmentation, par ordre de M. le comte Frochot, préfet de la Seine ; par M. Héricart de Thury, inspecteur général des carrières en 1810. On y lit des vers d'Homère, de Virgile, d'Horace, de Delille, de Gilbert, de Ducis, de Lemierre, de Legouvé, de J.-B. Rousseau, de Le Franc de Pompignan, de La Fontaine, de Malfilâtre et de Lamartine. Malheureusement, ce ne sont ni des improvisations ni des autographes de nos poètes français, mais de simples transcriptions gravées dans la pierre au gré de la fantaisie et de la mémoire des passants.
    On montre dans les catacombes la fontaine de la Samaritaine, où vécurent longtemps des dorades chinoises qu'on y avait déposées en 1813 ; le sol de cette fontaine est à 48m,4 au-dessus du niveau de la mer et à 5m,4 au-dessus du pont de la Tournelle. La galerie renferme en outre une collection géologique où l'on a rassemblé les spécimens de tous les terrains dont les assises superposées composent le bassin de Paris.
    Nous revoyons le jour par le pavillon de la place d'Enfer sous lequel nous étions descendus. La rue d'Enfer nous reconduira vers l'ancien Paris, du moins jusqu'au point d'intersection du boulevard d'Enfer et du boulevard Arago ; à gauche, l'hospice des Enfants-Assistés, suivi de près par le couvent de la Visitation ; à droite, le couvent du Bon-Pasteur, derrière lequel on aperçoit les tourelles et la coupole de l'Observatoire.
    [​IMG]

    Cordialement.
     
  8. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour Toutes & Tous :)


    Paris est traversé par le fleuve La Seine qui fait environ 776 kms et qui prend sa source à 471m d’altitude sur le plateau de Langres à l’est de la France près de Dijon et se jette dans la Manche.

    Plusieurs ponts enjambent la Seine

    Le pont Neuf est actuellement le plus ancien pont de Paris. C'est, après le pont aval et le pont amont du périphérique, le troisième plus long pont de Paris (238 m)

    Il a gardé le nom qu'on lui a attribué spontanément à l'époque de sa construction. Celle-ci est décidée en 1577

    Sa construction se poursuivra jusqu'en 1607, sous le règne d'Henri IV


    Au premier trimestre 2007, la Ville de Paris en a achevé la restauration intégrale



    [​IMG]



    Une chanson...





    Amicalement

    [​IMG]

     
  9. *Amitié*

    *Amitié* Oracle Omniscient du Forum

    bonjour


    merci pour vos posts très intéressants :)

    je vous propose d'en savoir un peu plus, sur une figure incontournable de la ville de Paris :


    [​IMG]


    Georges Eugène Haussmann, né le 27 mars 1809 à Paris où il est mort le 11 janvier 1891 (à 81 ans), a été préfet de la Seine du 23 juin 1853 au 5 janvier 1870

    À ce titre, il a dirigé les transformations de Paris sous le Second Empire

    Au milieu du XIXe siècle, Paris se présente à peu près sous le même aspect qu'au Moyen Âge, les rues y sont encore sombres, étroites et insalubres

    Lors de son exil en Angleterre (1846-1848), Louis-Napoléon Bonaparte fut fortement impressionné par les quartiers ouest de Londres ; la reconstruction de la capitale anglaise à la suite du grand incendie de 1666 avait fait de cette ville une référence pour l'hygiène et l'urbanisme moderne. L'Empereur voulait faire de Paris une ville aussi prestigieuse que Londres : tel fut le point de départ de l'action du nouveau préfet

    L'idée maîtresse de ces énormes travaux urbains était de permettre un meilleur écoulement des flux d'une part des hommes et des marchandises pour une meilleure efficacité économique, d'autre part de l'air et de l'eau, en adéquation avec les théories hygiénistes héritées des « Lumières » et qui sont alors en plein essor, notamment en réaction à l'épidémie de choléra de 1832. Cette campagne fut intitulée « Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie »

    Un autre objectif, politiquement moins défendu, était de prévenir d'éventuels soulèvements populaires, fréquents à Paris : après la Révolution de 1789, le peuple s'est soulevé notamment en juillet 1830 et en juin 1848. En assainissant le centre de Paris, Haussmann a déstructuré les foyers de contestation : parce qu'éparpillée dans les nouveaux quartiers, il était plus difficile à la classe ouvrière de lancer une insurrection

    Haussmann a l'obsession de la ligne droite, ce que l'on a appelé le « culte de l'axe » au XIXe siècle


    [​IMG]


    Dans le but d'améliorer l'hygiène, par une meilleure qualité de l'air, suivant les recommandations de son prédécesseur le préfet Rambuteau, il aménage un certain nombre de parcs et jardins : ainsi sont créés un square pour chacun des quatre-vingt quartiers de Paris, ainsi que le parc Montsouris et le parc des Buttes-Chaumont

    Afin de mettre en valeur les monuments nouveaux ou anciens, il met en scène de vastes perspectives sous forme d'avenues ou de vastes places. L'exemple le plus représentatif est la place de l'Étoile, dont le réaménagement est confié à Hittorff


    [​IMG]


    L'activité d'Haussmann au service de la transformation de Paris lui a permis d'accéder à la fonction de sénateur en 1857, de membre de l'Académie des beaux-arts en 1867 et de chevalier de la Légion d'honneur en 1847, puis grand officier en 1856 et enfin grand-croix en 1862
     
  10. -udson-

    -udson- Seigneur du Forum

    Bonjour

    Je voulais évoquer un "personnage" parisien : le Titi parisien

    Titi parisien est une expression familière, en France, pour désigner un « enfant de Paris », déluré, dégourdi et farceur1, dont l'archétype est le personnage de Gavroche dans le roman Les Misérables de Victor Hugo ; puis, par extension, un adulte issu des classes populaires parisiennes2.



    [​IMG]


    Bonne journée à tous
     
  11. M-Agrios

    M-Agrios S-Moderator Team Darkorbit

    Bonjour udson et à tous,




    Ma chère udson , quelle merveilleuse idée d'evoquer ce personnage typique de paris :) avec ta permission je la complète par une video ;).










    Cordialement
     
  12. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour Toutes & Tous :)


    Une curiosité bien Parisienne...


    Les bouquinistes des Quais de Seine, également appelés « les librairies de la Seine », regroupent la plus grande concentration de livres et de librairies à ciel ouvert au monde !

    [​IMG]



    Au coeur de la capitale, les 240 bouquinistes de Paris présentent quelques 500 000 livres et un nombre incalculable de gravures, revues, timbres et cartes postales de collection.
    C'est le rendez-vous des amoureux de livres rares, des chercheurs de titres précis, des bibliophiles en quête de trésors et des curieux.



    Dès le 16e siècle, les colporteurs bouquinistes – libraires forains – parcourent les bords de la Seine, pour finalement y fixer leurs « boîtes » quelques siècles plus tard.
    Avec la création du Pont Neuf et l’affluence de bouquinistes de plus en plus nombreux, naissent les premières lectures publiques, accompagnées de divertissements musicaux et spectacles de plein air

    Les bouquinistes font partie du paysage parisien, participent du charme des bords de Seine et constituent une animation, une attraction culturelle, un patrimoine littéraire et historique que la Ville souhaite préserver et mettre en valeur auprès des parisiens et des visiteurs.

    Une façon bien agréable de découvrir et profiter des bords de Seine.




    Amicalement

    [​IMG]
     
  13. *Amitié*

    *Amitié* Oracle Omniscient du Forum

    bonjour

    super vos messages :)

    aujourd'hui les célèbres Galeries Lafayette


    Débutée à la fin du 19ème siècle, l’histoire des Galeries Lafayette est peu commune.

    Situées sur le célèbre boulevard Haussmann dans le 9ème arrondissement, elles sont aujourd’hui, plus de cent ans après l’ouverture du premier magasin, devenues l’un des symboles de la capitale française.
    Chaque année, pas moins de 25 millions de visiteurs foulent ainsi les 70 000m² de ce grand magasin et admirent la superbe coupole de son hall central.

    En 1893, Théophile Bader et Alphonse Kahn, deux cousins fraîchement débarqués d’Alsace, se lancent dans l’ouverture d’un petit magasin de 70m² situé à l’angle de la rue La Fayette et de la rue de la Chaussée d’Antin.
    Autrefois appelé «Aux Galeries Lafayette» , l’origine du nom des galeries vient simplement de l’adresse du premier magasin qui se logeait au numéro 1 de la rue du même nom. Le double «t» du logo cache pour sa part le dessin d’une petite Tour Eiffel épurée qui fait référence aux origines parisiennes du magasin.
    L’emplacement des Galeries Lafayette est idéal : elles profitent de la proximité de l’Opéra Garnier ainsi que des Grands Boulevards qui se trouvent dans leur prolongement et d’où les promeneurs et les potentiels clients affluent.




    [​IMG]

    et une musique...


     
  14. Callipyge

    Callipyge Général du Forum

    Bonjour,


    Idée très intéressante d'Amitié… bravo :)

    L'artiste qui symbolise le mieux la ville Lumière… c'est Édith Piaf… tout de suite, elle submerge tout sur son passage !


     
    M-Agrios aime votre message.
  15. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bonsoir tout le monde :)

    La Place du Tertre

    Célèbre dans le monde entier pour ses artistes peintres, ses portraitistes et ses terrasses, la place principale de l’ancien village de Montmartre est le lieu de flânerie par excellence où se pressent chaque jour des milliers de touristes.

    Cette ancienne place publique ouverte en 1635 a été fréquentée, de la fin du 18è siècle au début de la Première Guerre mondiale, par toute la bohème montmartroise : peintres, chansonniers et poètes …

    Aujourd’hui de nombreux peintres et croqueurs de « portraits-minutes » accueillent tout au long de l’année les visiteurs sur le terre-plein central. Ce « carré aux artistes » est divisé en 149 emplacements de 1m² chacun et permet à deux peintres de se relayer.


    [​IMG]







    @+ :)
     
  16. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonsoir à toutes et tous ;)

    Paris, c'est avant tout un décor grandiose : l'unité architecturale de la capitale en fait une ville à part, et certainement l'une des plus belles du monde !

    Difficile en tout cas de ne pas le penser en se baladant un soir sur les bords de Seine. Aux points d'orgues que représentent les grands monuments et autres sites touristiques de Paris s'ajoutent la multitude de quartiers aux ambiances diverses, les marchés, les parcs et jardins, les lieux sur-fréquentés et les endroits déserts, des plus branchés aux plus populaires..



    Histoire du Moulin Rouge

    [​IMG]



    Après la défaite de Napoléon III lors de la guerre franco-prussienne de 1870 et la dépression économique qui s’ensuivit jusqu’en 1896, la France tente de se reconstruire et de cicatriser ses plaies en se plongeant dans l’insouciance, la fête et la légèreté. Ce souffle nouveau qui envahit tout l’Hexagone se fait principalement ressentir à Paris, ville de tous les excès où l’euphorie de la période remplace les maux engendrés par la guerre. L’Europe connaît à cette époque de grands progrès sociaux, politiques et économiques et l’élan de positivisme général prend le pas sur les blessures du passé. Au cœur de la capitale française, elle-même en pleine urbanisation et modernisation, les Parisiens issus de la moyenne bourgeoisie profitent des progrès économiques et s’encanaillent dans les cafés, les cabarets et les salles de concert. C’est la Belle Epoque. Au cœur de toute cette ébullition populaire, la butte montmartre fait figure de véritable symbole : ses salles de spectacle et ses cafés-concerts deviennent les sulfureux emblèmes parisiens de cette période empreinte d’allégresse qui durera près de 40 ans.
    Moulin Rouge, naissance d’un symbole


    C’est dans ce contexte que le Moulin Rouge ouvre pour la première fois ses portes, le 6 octobre 1889. Situé au pied de la Butte Montmartre, le cabaret connaît un succès immédiat. La vision des deux hommes d’affaire qui le dirigent fait mouche : Joseph Oller et Charles Zidler connaissent sur le bout des doigts les goûts des Parisiens et veulent ni plus ni moins faire de ce lieu le véritable quartier général des plus grands noctambules de la ville. Le public est au rendez-vous. Les bourgeois en quête de débauche s’y rendent pour fricoter avec les filles de joie. Quant aux peintres et aux écrivains, ils se saoulent dans l’ambiance exaltante de ce cabaret pour inspirer ce qui deviendra leurs plus belles œuvres.
    Le décor du cabaret est reconnaissable parmi mille autres : un moulin aux larges ailes mobiles, entièrement peint en rouge, décoré d’un meunier et d’une meunière qui semblent s’échanger un regard complice aux fenêtres. A l’intérieur, les fêtards découvrent une immense piste de danse dotée d’une petite scène. Les murs sont recouverts de miroirs reflétant les lumières tamisées s’échappant des larges lustres pendus au plafond. Derrière le moulin se cache un jardin prévu pour les beaux jours et dans lequel se dresse un énorme éléphant en plâtre grandeur nature, provenant de l’exposition universelle de 1889. A l’intérieur de l’animal, une danseuse du ventre fait tourner les têtes des convives imbibés. Tout droit sorti de l’imagination du peintre et caricaturiste français Adolphe Léon Willette, le décor est totalement révolutionnaire pour l’époque. Aucun autre endroit ne ressemble au Moulin Rouge et le triomphe est monumental.
    Des froufrous et des danseuses


    [​IMG]

    Temple de la fête et de la danse, le Moulin Rouge recrute les plus célèbres danseuses de l’époque. Mais c’est une danse, appelée le Quadrille et créée en 1850 par une danseuse du Bal Mabille, Céleste Mogador, qui donnera lieu à la naissance du plus célèbre pas de danse parisien, le French Cancan . Sur les rythmes endiablés de Jacques Offenbach, les danseuses de Quadrille font déjà perdre la tête à tous les bourgeois de la ville. Mais c’est en fait de l’autre côté de la Manche, à Londres, que le French Cancan fut inventé tel qu’on le connaît. Cette danse inspirée du Quadrille et améliorée par le producteur anglais Charles Morton en 1861, crée une véritable frénésie dans le monde de la danse.
    Indécent, jovial et populaire, le French Cancan tient sa popularité à l’art de faire le grand écart d’un coup de jambe en l’air, tout en soulevant ses jupons. Vêtues de bas noirs, jarretelles, dentelles et froufrous affriolants, les danseuses de Cancan envoûtent littéralement les clients du Moulin Rouge. De nombreuses danseuses, telles que La Goulue, Miss Jenny ou Nini Pattes-en-l’air deviennent alors les symboles du cabaret et appâtent le client en quête de sensations fortes. Le grand peintre français de l’époque, Henri de Toulouse Lautrec, immortalisera ces scènes de danse colorées et de délire nocturne dans quelques-unes de ses œuvres aujourd’hui célèbres.

    [​IMG]

    Cordialement .​
     
  17. *Amitié*

    *Amitié* Oracle Omniscient du Forum

    bonsoir biz :)

    Un autre lieu incontournable de la capitale

    Le Jardin des Plantes situé en bordure de la Seine, dans le 5e arrondissement, ancêtre du jardin scientifique imaginé par Henri IV et Sully, créé en 1626 par deux médecins de Louis XIII . Le jardin sera ouvert au public dès 1640.

    C'est un jardin botanique d'une superficie de 230 000 m²


    [​IMG]


    Le jardin des plantes appartient au Muséum national d'histoire naturelle, concerne plusieurs domaines spécialisés.​

    La Grande Galerie décidé avec l'appui d'Adolphe Thiers, en 1872, la construction d'une nouvelle Galerie de Zoologie capable d'abriter les richesses accumulées.
    Le bâtiment, dessiné par l'architecte du Muséum Jules André et inauguré en juillet 1889 (deux mois après la Tour Eiffel )
    Des travaux de rénovation de la Grande Galerie sont réalisés sous la direction par les architecte Paul Chemetov et Borja Huidobro (auteurs également du Ministère de Finances de Bercy ) associés au scénographe René Allio entre les années 1991 et 1994.

    La roseraie créée en 1990 qui comprend 170 variétés de roses européennes.

    Les serres : Trois serres à armature métallique bordent la perspective, deux d'entre elles sont ouvertes au public

    La ménagerie l'un des plus anciens parcs zoologiques du monde, sera créée en 1795 à l'initiative de Bernardin de Saint-Pierre.

    Le jardin alpin créé en 1931, ce jardin permet l'étude des plantes arbustives et herbacées des milieux montagnards du monde (Himalaya, Alpes, Corse ...)

    L'école de botanique comprenant 4.500 variétés d'arbustes et de plantes, cette école créée par le botaniste André Thouin au XVIIIème siècle.


    [​IMG]
     
  18. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonsoir à toutes et tous, bisous ;)

    HÔTEL DE VILLE DE PARIS​



    Depuis 1357, l’Hôtel de Ville de Paris est le siège de la municipalité parisienne. Le bâtiment actuel, de style néo renaissance, a été reconstruit par les architectes Théodore Ballu et Edouard Deperthes à l'emplacement de l'ancien Hôtel de Ville, incendié pendant le Commune de Paris en 1871.

    Il est possible de visiter la Mairie, lieu de pouvoir et de prestige. Des visites guidées, sur réservation, sont organisées par le Service du Protocole. Le visiteur découvre notamment la Salle des Fêtes, conçue comme une réplique de la galerie des glaces de Versailles.
    De grandes expositions gratuites sont également organisées et rencontrent un grand succès.

    [​IMG]

    [​IMG]

    Amicalement ;)
     
  19. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour Toutes & Tous, bisous les Amies/is


    Superbes images de notre belle Capitale Crys et tous :)

    On a le choix pour les transports à Paris mais le moyen le plus pratique et rapide reste le :

    Métropolitain de Paris


    [​IMG]


    Son histoire débute au milieu du XIXe siècle, avec l'objectif de desservir, par un métropolitain, une ville de plus en plus paralysée par ses transports de surface.

    Avec l'ouverture de la première ligne le 19 juillet 1900, le succès rencontré entraîne rapidement la mise en œuvre d'un réseau de plus en plus vaste, sous la direction de l'ingénieur Fulgence Bienvenüe ; le réseau atteint quatorze lignes (159 km de longueur et 332 stations) à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

    Après deux décennies d'accalmie, les transports en commun urbains n'étant plus la priorité, une modernisation progressive entreprise par la RATP (dès sa création en 1948) et l'émergence de nouveaux prolongements en banlieue apportent un renouveau au métro.


    [​IMG]


    En 1998, la nouvelle ligne 14 fait entrer le métro de Paris dans une nouvelle ère, avec l'automatisation intégrale. Au début du XXIe siècle, le métro de Paris dessert Paris et sa proche banlieue, et évolue progressivement vers l'automatisation des lignes anciennes etc…


    Amicalement

    [​IMG]
     
  20. **Arc-Ange**

    **Arc-Ange** Commandeur du Forum

    Bonjour,

    CIMETIÈRE DU PÈRE LACHAISE


    Le cimetière du Père-Lachaise est le plus grand cimetière parisien de Paris intra muros et l'un des plus célèbres dans le monde. Situé dans le 20e arrondissement de la ville, de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées. Il accueille chaque année plus de trois millions et demi de visiteurs, ce qui en fait le cimetière le plus visité au monde.

    Cimetière du Père-Lachaise

    [​IMG]




    Un peu d'histoire

    Le cimetière du Père-Lachaise, est aujourd'hui la nécropole la plus célèbre de France ; pourtant, lorsque le cimetière du Père-Lachaise ouvre ses portes le 21 mai 1804, les Parisiens sont réticents. Onze ans plus tard, en 1815, on ne compte moins de 2 000 tombes au cimetière du Père-Lachaise sur 17 hectares, au point que les responsables imaginent une opération publicitaire : en 1817, ils y font inhumer les corps supposés être ceux de La Fontaine et de Molière (25e div.), d'Héloïse et d'Abélard (7e div.). Dès lors, les chiffres s'envolent : en 1830, 33 000 tombes sont dénombrées et il faut songer à accroître le cimetière. Entre 1824 et 1850, six agrandissements successifs donneront au Père-Lachaise sa surface actuelle de 43 hectares.

    Le cimetière du Père-Lachaise totalise aujourd'hui 70 000 concessions.

    [​IMG]

    Amicalement:)
     

Partager cette page