1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'emploi que nous faisons des cookies. Learn More.

[Taverne] Légendes et Mythologie

Discussion dans 'Chercher des amis' démarrée par BA-Bluefeed, 21 novembre 2013.

Chère utilisatrice, cher utilisateur,

Nous vous informons que vous devez obligatoirement posséder un compte de jeu et vous connecter à celui-ci si vous souhaitez participer au forum. Nous nous réjouissons par avance de votre visite. „Vers le jeu“
  1. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour fans de mystères, mythes et légendes ;)

    [​IMG]


    - L'abbaye hantée de Mortemer-

    Depuis plusieurs siècles, on raconte qu'une femme hante les ruines de l'abbaye. Il s'agirait de Mathilde l'Emperesse, plus connue sous le nom de "Dame Blanche". Fille d'Henri Ier d'Angleterre, elle aurait passé une partie de son enfance à l'abbaye mais, traumatisée de vivre à l'étranger, serait revenue hanter les lieux après sa mort. Plusieurs clichés de la Dame Blanche auraient été pris dans les années 90 et certains personnes affirment avoir senti une présence autour de l'abbaye.

    Tous les jours, nous entendons des histoires de fantômes racontées par tant de personnes. On nous rapporte aussi bien une histoire de dame blanche que de poltergeists ou bien même d’apparitions. Mais l’histoire qui suit, est l’une des histoires les plus troublantes alors rapportées jusqu’ici ! En effet une dame blanche tire son épingle du jeu, je veux bien sûr parler de la dame blanche de Mortemer, l’une des plus connues dont les photos prises, ses sont révélées authentiques.

    L’abbaye est à l’heure d’aujourd’hui plus connue pour tous les phénomènes inexpliqués qui s’y passe que par son histoire, elle est aussi connue pour être l’une des abbayes les plus hantées de France, grâce à sa célèbre dame blanche. Voici son histoire :

    La dame blanche serait en fait la princesse Mathilde de Normandie reposant avec sa chouette sur son épaule gauche.

    Nous sommes au 12éme siècle, plus exactement en 1134, le roi Henri 1er construit l’abbaye de Mortemer tel que nous la connaissons de nos jours. L’abbaye se situe dans l’Eure.

    L’histoire commence il y a un peu moins de 1000 ans. Mathilde de Normandie, fille d’Henri 1er et petite fille de Guillaume le Conquérant, se serait vu enfermée dans une pièce du château par son père, pour arrêter toutes les folies que sa fille pouvait faire.
    Selon la légende de l’abbaye, Mathilde de Normandie dit » la dame blanche « , serait revenue après sa mort au château pour hanter les lieux.

    Depuis près de 1000 ans, visiteurs, gardiens, propriétaires, disent avoir aperçus la dame blanche, vêtue d’un simple voile blanc les nuits de pleine lune. Une autre légende raconte qui si vous croisez la dame blanche vêtue de gants noirs, vous mourrez très probablement dans l’année, tandis que si vous la croisez avec des gants blancs, un mariage ou une naissance aura lieu.

    Amicalement

    [​IMG]
     
  2. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour à toutes et tous ;)


    Les enfants verts de Woolpit ​


    [​IMG]


    Un beau jour de 1173, à 4 ou 5 miles de Bury Saint Edmunds, près du village de Woolpit, des paysans se rassemblent dans un champ de maïs pour faire la moisson, quand ils remarquent, sortant des fossés caractéristiques de cet endroit, 2 enfants à l'apparence étrange : ils sont vêtus de sortes de robes inconnues du coin, et surtout ont la peau verdâtre.

    Voyant les paysans s'approcher, et visiblement apeurés, ils tentent de s'enfuir, mais sont vite rattrapés. On les emmène au village, comme une attraction, puis à la demeure d'un chevalier, Sir Richard de Calne.

    Ils utilisaient un langage inconnu. Personne ne pouvait les comprendre...

    Plusieurs victuailles leur sont présentées, mais ils ne mangent rien... jusqu'à ce qu'on leur montre des tiges de haricots. Ils ouvrent les tiges... ne trouvant rien, ils pleurent. On leur montre comment ouvrir les cosses, et ils se décident enfin à manger les haricots qui s'y trouvent.

    On leur enseigne l'anglais et ils peuvent enfin raconter leur histoire. Ils disent venir d'une région appelée « le pays de Saint-Martin », où le soleil ne brille jamais.

    Près de Woolpit, se trouve le village de Fornham Saint Martin, qui aurait bien pu être ce mystérieux pays de saint-Martin... S'ils venaient d'un village assez proche, même déficients mentalement, ils auraient pu pouvoir se faire comprendre ! Alors, tout ceci reste un mystère...

    La pigmentation verte de leur peau s'explique assez facilement. Nous savons que certaines anémies peuvent rendre la peau verte. Ce symptôme s'aggrave en cas de malnutrition, assez courante à l'époque. Il peut donc il y avoir de fortes chances qu'il s'agisse de ça. Il pourrait également s'agir aussi d'un empoisonnement à l'arsenic. Rien n'a pu le prouver malheureusement...

    Le garçon, visiblement trop malade, meurt cependant assez rapidement. La fille finit par être engagée au service de De Calne, et même par se marier 4 ans plus tard avec un homme du village voisin, un des ambassadeurs de Henri 2, sous le nom d'Agnes Barre. Elle a eu 13 enfants par la suite.

    Alors, supercherie ? Histoire vraie ? Thèse de l'empoisonnement ? Anémie ? A vous de juger !

    Cordialement.
     
  3. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    intéressantes vos histoires :)
    [​IMG]

    [​IMG]



    Embrasser la pierre de Blarney est, à n’en pas douter, la méthode irlandaise par excellence, pour extraire des pouvoirs surnaturels de la terre et, dans ce cas précis, le don de l’éloquence. Les origines de cette pierre magique sont plutôt vagues ; il est dit qu’une déesse de la mythologie celtique en aurait fait cadeau à l’architecte du château de Blarney par une déesse celte, ou encore que cette pierre aurait servi d’oreiller à saint Columba sur son lit de mort.

    Au fil des ans, des millions de personnes ont tendu les lèvres, tête dans le vide, pour embrasser cette pierre magique, y compris Mick Jagger, Billy Connolly, et Winston Churchill. En 1904, elle fit l’objet d’un court-métrage intitulé The European Rest Cure (la cure de repos européenne) et compta parmi les stars de la comédie musicale de 1949 intitulée Top o’ the Morning. La pierre reste l’une des attractions les plus emblématiques de l’Irlande et, si vous osez douter des pouvoirs de ce don de l’éloquence, jugez plutôt par vous-même cette « preuve » incontestable extraite du blog consacré à Blarney :
    Laurel et Hardy ont fait la visite de Blarney au début du XXe siècle. Pas étonnant qu’ils aient compté parmi les rares vedettes à avoir réussi à faire la transition du cinéma muet au cinéma parlant. Ils avaient embrassé la pierre !
     
  4. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour à toutes et tous ;)

    [​IMG]

    Badb ou Badba, Bodb ou Bodv dont le nom signifie la « Corneille », est la déesse de la Guerre, représentée de façon trinitaire avec Morrigan et Macha.

    Collectionneuse de crânes des ennemis tués au cours des batailles, elle est un des aspects de la fonction guerrière de la déesse Morrigan. Elle peut apparaître « sur un pied et sur une main », la bouche énorme et le sexe pendant jusqu'aux genoux. Sous cette apparence, elle indique ses domaines de prédilection: conception et sexualité, Amour et Mort.

    A l'instar de Macha, elle est une « ravisseuse de têtes ».
    Son aspect est semblable à celui de la Morrigan dont la couleur rouge sang est omniprésente: les lumières de Bodb sont les étincelles de feu rougeoyant, sa peau est d'un vif incarnat, ses cheveux et ses sourcils sont rouges tout comme sa cape ou son cheval. Badb peut être reliée à la déesse gauloise de la guerre nommée Cathubodua, parfois représentée comme le corbeau montée sur un cheval.

    Au cours de la bataille de Mag Lena, prophétesse de la « mort à la gueule sanglante », elle émet des cris stridents de son puissant bec acéré.

    Sous le nom de Bodb, vexée de ne pas être aimée par Cuchulainn elle se métamorphose en anguille et s'enroule autour de sa jambe pendant qu'il combat, mais il s'en saisit et la projette vivement contre un rocher.

    Cordialement.
     
  5. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour à toutes et tous ;)

    Deux Frères : Légende Arabe​



    Une ancienne légende arabe raconte qu’un sage homme vivait heureux avec sa famille, une épouse admirable et deux fils chéris. Un jour il dût entreprendre un long voyage de plusieurs jours, et pendant son absence un grave accident provoqua la mort de ses deux fils tant aimés.La mère sentait son coeur lourd de douleur. Toutefois, étant une femme forte et sage, soutenue par la foi , elle supporta le drame avec bravoure et dignité.
    Elle avait cependant une grande préoccupation à l’esprit : Comment annoncer la triste nouvelle à son mari ? Il avait le coeur fragile et elle avait peur qu’il ne supporte pas le choc. Alors se tournant vers Dieu, elle Lui demanda de l’aider à se sortir de cette triste situation.
    Les jours passèrent et son mari rentra de voyage. Il embrassa son épouse et lui demanda des nouvelles de ses deux fils. Elle lui dit qu’ils auraient le temps d’en parler à dîner, mais qu’il prenne d’abord un bon bain.

    Après le bain, à table, elle lui demanda comment s’était passé son voyage. Mais il lui demanda encore des nouvelles de ses fils. L’épouse embarrassée lui répondit :
    – Laisse les garçons. Avant je voudrais que tu m’aides à résoudre un problème qui me parait très important.
    – Alors, parle, nous allons résoudre ce problème ensemble, lui dit le sage homme.
    – Quand tu étais absent, un ami est passé nous rendre visite et nous a laissé en garde deux bijoux d’une valeur inestimable, mais ces bijoux sont si merveilleux, que je m’y suis attachée et je n’ai pas très envie de les lui rendre, qu’en penses-tu ?
    Le mari lui répondit :
    – Je ne comprends pas ton comportement. Tu n’as jamais été attirée par ces choses d’apparat, et combien même tu le serais, ces bijoux ne t’appartiennent pas et tu dois les rendre.
    – Mais je n’arrive pas à me faire à l’idée de les perdre, lui répondit l’épouse.
    Le mari lui rétorqua :
    – On ne peut pas perdre ce que l’on n’a jamais possédé. Tu vas rendre ces bijoux, nous allons le faire ensemble aujourd’hui même.
    Sa femme lui répondit :
    – Très bien mon époux, qu’il soit fait comme tu le veux. Les deux merveilleux bijoux seront rendus à celui qui nous les avait confiés. En vérité c’est déjà fait, car ces bijoux inestimables étaient nos deux fils tant aimés.
    Le sage homme comprit le message, enlaça sa femme, et sans désespoir ni révolte ils laissèrent couler leurs larmes…

    Cordialement.
     
  6. Ming

    Ming Fondu du Forum

    Hello


    [​IMG]

    Légende du dragon de la baie d'Halong

    Une célèbre légende vietnamienne raconte que jadis habitait dans les eaux d'Halong un énorme dragon « grand comme le monde et haut comme le ciel ». Il était si grand que lorsqu'il se déployait, « son corps soutenait toute la terre d'Annam, son coeur était à Huê, ses membres s'étendaient entre les deux deltas du nord et du sud ».

    Un jour, les esprits des eaux décidèrent de le tuer, s'alliant à des hommes, à des poissons, à des esprits de l'air. Le dragon, méfiant, lança vers eux un jet de flammes ; son souffle était si puissant que tous demeurèrent pétrifiés pour l'éternité. Tinh, le génie des eaux contraires, fut transformé en rocher pointu ; le crapaud eut les pieds enracinés dans l'eau ; l'épouse du vent mauvais pu conserver son beau profil dans la roche ; la tortue laissa émerger son beau dos couvert de forêt.

    Ainsi naquit le paysage qui compose la baie d'Along aujourd'hui et qui en fait le lieu merveilleux que l'on connaît.
     
  7. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    ça va t'intéresser Ming :)


    Ecriture chinoise - Mythe de naissance

    La tradition chinoise rattache l'invention de son écriture au nom des trois " Grands Ancêtres ", empereurs mythiques qui auraient jeté les fondements de la civilisation chinoise.

    [​IMG]
    Le premier d’entre eux, Fuxi, à tête humaine sur un corps de serpent, aurait régné au néolithique antérieur et enseigné aux hommes — outre l’art de la chasse, de la pêche et de l’élevage — les « Huit Trigrammes », figurations symboliques représentant les aspects de l'univers en mouvement. Les signes graphiques disposés en cercle forment un octogone. Chacun est composé de trois traits superposés, pleins ou brisés en leur milieu :
    les traits pleins symbolisent le principe masculin (yang),
    les traits brisés le principe féminin (yin),
    l’alternance de ces deux principes — le yin et le yang — régit l’univers.

    [​IMG]
    Au successeur de Fuxi, Shennong, les Chinois attribuent l’invention d’un système de comptage à l’aide de nœuds sur des cordes.

    [​IMG]
    Le troisième, l’Empereur Jaune, Huangdi, considéré comme le fondateur de la Chine, est attaché à la légende de l’écriture car ce serait sous son règne (au milieu du IIIe millénaire, d’après la tradition) que Can Jie, son devin, aurait imaginé les caractères chinois, en observant les traces des pattes des oiseaux : doté de deux paires d’yeux, il pouvait scruter les phénomènes et les choses au-delà des apparences et percer les secrets du monde. On dit aussi qu’à l’annonce de son invention, les dieux tremblèrent de rage.
    Ainsi l’écriture, dans la tradition chinoise, figure-t-elle symboliquement les mystères du cosmos.
     
  8. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour ,

    Le Korrigan est issu du folklore breton, une sorte de gnome ou lutin farfelu. Le mot korrigan signifie "petit nain", du breton korr = nain, suivi du diminutif ig et du suffixe an, avec le pluriel breton ed = Korriganed. On les appelle aussi Poulpikets, Kornandons ou Ozégans.

    Les Korrigans sont les gardiens des trésors des collines.
    Ils sont extrêmement riches, mais aussi incroyablement avares.
    La légende leur donne des capacités d'alchimistes, ce qui expliquerait leur richesse.

    Ces lutins sont des esprits prenant l'apparence de nains dans la légende celtique et plus particulèrement bretonne.
    Parfois bienveillants ou malveillants, on les décrit ayant une magnifique chevelure et des yeux rouges lumineux pour ensorceler les mortels, ou comme petits, noirs et velus, coiffés de chapeaux plats avec des rubans de velours, voire même possédant une grosse tête fort laide et très ridée.

    Ils hantent surtout les sources et les fontaines.

    Peu actifs en hiver, une légende bretonne raconte qu'à l'arrivée des beaux jours, ils appellent les mortels à la tombée de la nuit pour les faire venir autour d'un feu où dansent des korrigans.
    Ce rituel leur permet d'augmenter la puissance de certains de leurs pouvoirs. Si le mortel invité se joint à leur danse, il se fait entrainer dans un piège où il finit tué ou envoyé dans une caverne souterraine.
    Car les Korrigans naissent et meurent sous terre.

    Au Moyen Âge, les Korrigans seraient les auteurs des ronds de sorcières que l'on trouvait parfois sur les prés ou dans les sous-bois ; ils danseraient autour de ce cercle à la tombée du jour.
    Ils symbolisent aussi la résistance de la Bretagne à la christianisation et on leur prête alors des facéties nocturnes à proximité des églises, prenant surtout les prêtres comme cibles.
    D'autres légendes racontent qu'ils ne sont pas méchants mais seulement espiègles.
    Ils s'amusent et jouent des tours pendables à tous ceux qui leur manquent de respect et qui les dérangent. Ils proposent des défis qui, s'ils sont réussis, donnent le droit à un voeu mais qui peuvent, en cas d'échec, se transformer en pièges mortels menant tout droit en enfer ou dans une prison sous terre sans espoir de délivrance.
    Quant à ceux qui les traitent comme il convient, ils leur témoignent leur bienveillance et leur rendent beaucoup de services. Ils sont dotés d'une force extraordinaire.

    On prétend que durant la nuit du 31 octobre, ils sévissent à proximité des dolmens, prêts à entraîner leurs victimes dans leur monde souterrain pour venger les morts des sévices des vivants. Cette tradition les rattache à celle d'Halloween, à l'origine fête de Samain ; ce nouvel an celtique est devenu au fil des siècles et des religions la fête que nous connaissons aujourd'hui.

    Cordialement.
     
  9. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour,

    La légende du riz

    Le riz a une grande importance culturelle en Inde du sud, et certains festivals, comme Pongal, célèbrent la récolte du riz par des festivités qui rassemblent tout le village pendant trois jours. On honore le dieu de la pluie, le soleil, et le bétail qui est abondamment décoré de fleurs. Tout le monde est remercié pour le travail dur dans les champs, mais il n'en a pas toujours été ainsi, comme nous le raconte la légende.


    Au temps où la terre était jeune et toutes les choses meilleures qu'elles ne sont maintenant, quand les hommes et les femmes étaient plus forts et d'une beauté plus grande, et le fruit des arbres plus généreux et plus sucré que ce que nous mangeons maintenant, le riz, la nourriture des hommes, était d'un grain plus gros. Un grain était tout ce qu'un homme pouvait manger ; et en ces jours anciens, le mérite des gens était tel qu'ils n'avaient jamais besoin de travailler dur pour cueillir le riz, car une fois mûr, il tombait des tiges et roulait jusqu'aux villages, même dans les greniers.
    Lorsqu'une année le riz fut plus gros et plus abondant que jamais, une veuve dit à sa fille : "Nos greniers sont trop petits. Nous allons les démolir et en construire de plus grands." Quand les vieux greniers furent démolis et que les nouveaux n'étaient pas encore prêts à l'emploi, le riz était mûr dans les champs. On redoubla de hâte, mais le riz en roulant affluait vers le lieu des travaux, et la veuve, irritée, frappa un grain et cria : "Vous ne pouviez pas attendre dans les champs que nous soyons prêts ? Vous ne devez pas nous déranger maintenant quand vous n'êtes pas voulus !" Le riz se brisa alors en milliers de petits morceaux et déclara : "A partir de ce jour, nous attendrons dans les champs jusqu'à ce que nous soyons voulus." Et depuis, le riz est d'un grain plus petit et les gens de la terre doivent le cueillir dans les champs et le transporter jusqu'aux greniers.

    Cordialement.
     
  10. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    Le monstre de Windigo : La légende de la créature

    [​IMG]

    Le monstre de Windigo ou wendigo est décrit comme étant une créature maléfique et surnaturelle qui se nourrit de la chaire humaine. Le Windigo est issue de la mythologie des amérindiens algonquiens du Canada.Les représentations faites de la créature dans la littérature se basent sur les anciennes croyances, mais elles l'associent en général aux hivers et au froid glacial. La légende avance que le monstre attaque ses victimes en pleine nuit et traque généralement les bûcherons, les chasseurs ou encore les voyageurs qui s'aventurent dans les forêts.

    Selon les présentations faites de la créature, il y a ceux qui racontent que le monstre était un homme avant qu'il ne se transforme, d'autres disent que c'est une créature surnaturelle. Pour certaines personnes, le monstre de Windigo est issu du cannibalisme.
    C'est via cette méthode et pendant les saisons d'hiver et de famine que l'homme a commencé à manger la chaire humaine pour éviter de mourir de faim. C'est suite à cela qu'il a pu se transformer en Windigo. L'appellation « Windigo » diffère d'une tribu à une autre, mais pour les indiens vivants dans ces régions, la créature était la même et incarnait purement et simplement « le mal ».

    Le windigo est devenu par la suite une description de quelques comportements psychologiques faisant référence au cannibalisme. Désormais, certains psychologues parlent de psychose de Windigo lorsqu'une personne est atteinte de comportement cannibale.
     
  11. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour toutes & tous

    La légende de Mélusine

    [​IMG]


    Si l'on en croit la légende, la fée Mélusine apporte la gloire, la puissance et la fortune à ceux qui lui font confiance.

    Telle fut l'aventure d'un jeune seigneur nommé Raymondin, qui chevauchait dans la forêt. Il errait ainsi, sans fortune, sans famille, sans fief et fort triste, car il avait tué par accident le comte du Poitou au cours d'une partie de chasse, et craignait vengeance ou châtiment.

    Au hasard de sa course, Raymondin rencontre près d'une fontaine une jeune femme d'une étrange beauté.
    Elle s'appelle Mélusine. Raymondin en tombe immédiatement amoureux et lui propose de l'épouser.
    Elle accepte, à une condition : une fois par semaine il la laisserait seule dans sa chambre sans chercher à la voir.

    Après les fêtes somptueuses, les deux nouveaux époux s'installent dans une demeure que Mélusine fait surgir, par enchantement, une forteresse juchée sur la colline de Lusignan
    La fortune sourit aux Lusignan. Mélusine est une grande bâtisseuse.
    Elle construit des églises, des châteaux, des couvents qui deviennent vite opulents.
    Elle apporte la prospérité dans le pays.
    Les Lusignan accèdent au statut de grands seigneurs respectés.
    Les bonnes récoltes se succèdent sur leurs terres et les richesses affluent dans les coffres.

    Tout est donc pour le mieux, mais une telle félicité ne saurait durer :

    Un jour, un seigneur malveillant fait germer la jalousie dans le coeur de Raymond.
    Il lui suggère que Mélusine a un amant qu'elle reçoit tous les samedis, lorsqu'elle s'isole dans sa chambre pour se baigner.
    Un samedi, Raymond prend son épée et perce un trou dans la porte de la chambre de sa femme : il s'aperçoit que son corps se termine par une queue de serpent.
    Découverte, Mélusine s'enfuit par la fenêtre en poussant un cri terrible.
    Elle survole le Parc de Curzay et fait jaillir de ses larmes une Source près de la Vonne
    Elle revient tourner autour de la forteresse de Lusignan à la mort de chacun de ses descendants.
    Telle est l'origine mythique de cette famille féodale, qui entra dans l'Histoire, à l'époque des croisades, en coiffant la couronne de Chypre et de Jérusalem.


    Amicalement

    [​IMG]

     
  12. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour,

    [​IMG]

    Cordialement.
     
  13. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour bises


    Aucun personnage de la mythologie ou des légendes n’a été aussi méprisé et craint que les sorcières.

    [​IMG]

    A l’époque, il n’y avait pas de pires accusations que d’être traité de sorcières, cela signifiait que vous mangiez les enfants, vous dansiez toutes nues et participiez à des orgies; vous étiez le méprît de la société.

    L’image des sorcières a laissé une marque indélébile dans l’esprit humain. Mais à ses débuts, cette magicienne aux pouvoirs surnaturels n’avait pas si mauvaise réputation. Certains croient même qu’elles sont les descendantes des déesses de l’antiquité qui étaient puissantes mais inoffensives.

    Les sorcières, des descendantes directes des déesses
    Les sorcières existent depuis aussi longtemps que l’humanité se bat contre la maladie et les désastres On croit qu’elles existaient déjà au temps des déesses dont elles étaient déjà les servantes.

    Il y a quelque 20 000 ans, les déesses étaient vénérées parce qu’elles avaient le pouvoir magique de stimuler la fertilité et de nourrir la terre. Elles étaient les maîtresses toutes puissantes de la création et dominaient les forces de l’univers.

    Pendant des milliers d’années, la déesse de la création était perçue comme une force divine suprême. On lui a donné plusieurs noms; dans la Mésopotamie Antique on l’appelait Inanna la reine des cieux. En Egypte, civilisation prédominante de l’antiquité, elle s’appelait Isis. Au pays de Canaan, son nom était Astarté. Toutes dominaient les forces sacrées de la vie et de la mort.

    Dans les peuples du Moyen Orient qui vénèrent les déesses, ce sont des femmes qui pratiquent les rituels religieux. Se peut-il que ces prêtresses maîtrisant les arts sacrés soit les plus anciennes aïeuls des sorcières ?

    En quelques siècles seulement, ces prêtresses sont devenues de grandes femmes savantes …
     
  14. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    pour bientôt, la légende du baiser sous le gui

    Le baiser sous le gui :D

    [​IMG]
    Chez les Druides, le gui était considéré comme une plante sacrée. Selon eux, cette plante avait des propriétés miraculeuses, dont celles de guérir certaines maladies, d'immuniser les humains contre les poisons, de leur assurer la fertilité et de les protéger des méfaits de la sorcellerie. De plus, lorsque des ennemis se rencontraient sous le gui dans la forêt, ils devaient déposer leurs armes et observer une trêve jusqu'au lendemain. C'est de là que proviendrait, paraît-il, cette ancienne coutume de suspendre une boule de gui au plafond et d'y échanger un baiser en signe d'amitié et de bienveillance.

    Une autre version raconte cependant que cette coutume, fort répandue chez les anglo-saxons, était rattachée à la légende de Freya, déesse de l'amour, de la beauté et de la fécondité. Selon la légende, un homme devait embrasser toute jeune fille qui, sans s'en rendre compte, se trouvait par hasard sous une gerbe de gui suspendue au plafond.

    Même si sa signification païenne a été oubliée depuis longtemps, la coutume d'échanger un baiser sous le gui persiste encore dans de nombreux pays européens et au Canada. Ainsi, un baiser échangé sous le gui par un couple d'amoureux est interprété comme une promesse de mariage, tout en se voulant un présage de bonheur et de longue vie.
    En France, la coutume relative au gui était réservée au jour de l'An : "Au gui l'An neuf". Aujourd'hui, le baiser sous le gui peut se faire tout au long des fêtes.
     
  15. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bon samedi tout le monde

    Myrrha la légende grecque

    Myrrha était la fille de Cinyras, roi de Chypre. Des Gorgones la poussèrent à avoir des relations avec son père. Après quoi elle fut transformée en arbre à myrrhe, dont l'écorce se fendit pour donner naissance à Adonis.

    Les Grecs ont fait un grand usage de la myrrhe, allant jusqu'à en parfumer leur vin. Poséidon est notamment associé à la fumigation de Myrrhe dans la prière qui lui est dédiée parmi les Hymnes orphiques. Le roi mage Balthazar apporta de la myrrhe en offrande au moment de la naissance de Jésus, signe d'une souffrance future, alors que ses compères Melchior et Gaspar offrirent de l'or (royauté) et de l'encens (divinité).

    [​IMG]
    La myrrhe et l’encens sont des sécrétions résineuses qui se présentent sous forme de larmes colorées, provenant d’arbustes de la famille des Burséracées qui poussent presque exclusivement au sud de la péninsule Arabique (Yémen, Oman) et en Somalie.



    @+ :)
     
  16. Ming

    Ming Fondu du Forum

    Hello

    L’encens et les dieux

    Dès la plus haute antiquité, l’encens a été considéré comme indispensable pour les cultes rendus aux dieux, dont le cœur est réjoui par son odeur. Hérodote dit que mille talents d’encens étaient offerts chaque année en l’honneur de Bel dans son temple à Babylone. En égyptien, le mot encens évoque le divin. Les pharaons, ou par délégation les prêtres, accomplissaient la fumigation de l’encens en jetant des boulettes dans l’extrémité, remplie de charbon en combustion, d’un bras à encens. Les prêtres offraient chaque jour à Ré trois sortes d’encens, une à son lever, une au milieu du jour et une à son coucher.

    L’encens est encore utilisé pour le culte dans plusieurs grandes religions. Montaigne (Essais) remarque que "l'invention des encens et parfums aux Eglises, si ancienne et espandue en toutes nations et religions, regarde à cela de nous resjouir, esveiller et purifier le sens pour nous rendre plus propres à la contemplation".

    [​IMG]

    L’encens et les hommes

    Le Japon ancien (vers le Xe siècle) tenait en grande estime l’encens qui servait à parfumer les habits et même les cheveux des courtisanes. Lors de tournois d'odeur ou kô-dô, codifiés au XVe siècle, les invités devaient reconnaître les variétés d’encens (par exemple des compositions de cinq composants) qui leur étaient présentées, écrire leur réponse à l’aide de caractères spéciaux et composer un poème.
    En Chine on utilisait six mélanges différents de benjoin, de myrrhe et d’oliban, constituant six espèces d’encens nommées "tranquille, reclus, luxueux, esthétique, raffiné et noble".

    Confucius dit d’un gouvernement idéal "qu’il doit exhaler une odeur d’encens". L’importance de l’encens est aussi reflétée par le nom de Hong Kong qui se dit en chinois Xiang Giang et signifie port de l’encens.
     
  17. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour toutes & tous


    Après la myrrhe et l'encens, je vous propose l'or (du Rhin)


    La légende de l’or du Rhin

    [​IMG]

    L’or du Rhin n’est pas une légende urbaine et existe bel bien. Pendant de nombreuses années, les hommes pensaient qu’il s’agissait d’un trésor issu de la mythique histoire des Nibelungen, butin dérobé par Hagen von Troje.

    Bien que l’or n’ait jamais été retrouvé une hypothèse scientifique a été mise au point celle-ci expliquerait la présence d’or dans le Rhin. Une légende qui n’a cessé de susciter des interrogations, fascinant les plus curieux.

    On peut cependant expliquer la présence d’or du Rhin de manière rationnelle. L’or du Rhin trouverait son origine lors de la formation des Alpes, sous l’effet de la chaleur de la confrontation des roches et de la pression, l’or se dissoudrait et en se glissant entre les fissures résultant des mouvements tectoniques.

    Le fluide contenant l’or du Rhin produit une interaction chimique en contact avec la roche laissant apparaître des minéraux tels que l’or ou encore le quartz. Ce phénomène ce serait produit il y a 31 millions d’années. C’est ensuite que sont intervenus les mouvements glaciers en direction du nord qui ont libéré le métal précieux de la montagne, puis progressivement l’or est passé dans le Rhin à travers les Alpes.

    Amicalement

    [​IMG]

     
  18. M-Herulf

    M-Herulf Moderator Team Darkorbit

    Bonsoir tout le monde,

    Bon cela fait un an, qu'il n'y eut point de posts ici :D, on va le relancer car on peut en apprendre tous les jours. Pour certains savent via des discussions en MP sur Discord, ou sur le tchat Discord, dans mes études, j'étudie en partie la mythologie grecque, égyptienne et oriental dans les environs 30 ème au 12 ème siècle avant J-C, donc il pourrait que je me fasse plaisir ici ;) ainsi que vous :D J'espère pourvoir vous divertir et être instructif :)

    Relançons avec le Parthénon, plus précisément l'Erechtheion :


    Selon la légende, Athènes serait née à l'issue d'une compétition entre Athéna et Poséidon.

    Sous le règne légendaire du roi Cécrops, deux divinités s'affrontèrent pour déterminer qui serait le protecteur d'Athènes alors appelée Cécropia. Le Destin avait en effet décidé que la ville à naître serait très prospère et puissante.
    Poséidon, le dieu de la mer et des tempêtes, d'un coup de son trident frappa le rocher de l'Acropole d'Athènes et en fit jaillir une source d'eau salée. Athéna décida de planter le premier olivier.
    Le peuple est appelé à choisir. La source pouvait apporter la prospérité, mais celle-ci est incertaine. L'olivier a certes moins de panache, mais ses produits sont réels et très utiles. Les femmes adoptèrent le don d'Athéna, tandis que les hommes furent partisans de Poséidon. Le roi Cécrops fut pris pour arbitre. Il décida de soutenir le présent d'Athéna car il lui paraissait le plus utile. Poséidon furieux inonda la région de l'Attique où est située Athènes. Mais Athéna parvint à sauver la ville. Cependant pour apaiser Poséidon, les habitants durent promettre que les femmes ne participeraient plus à la vie politique et que les enfants ne porteraient jamais le nom de leurs mères. Ils s'engagèrent également à édifier un temple pour le dieu.
    Amphicton, fils de Deucalion et de Pyrrha épousa la petite-fille de Cécrops. Après avoir détrôné le roi Cranaos, son beau-père, il consacra la ville à la déesse Athéna, qui devint alors la déesse polias de la ville.
    Une autre variante raconte que c'est Érichtonios, fils d'Athéna et d'Héphaïstos, qui, ayant été confié à la garde bienveillante des filles de Cécrops, institua le culte de sa mère dans la cité. Érichtonios proviendrait du sperme d'Héphaïstos, aurait atteint le sol, puis la divinité sortie de la terre. Elle fut pris sous la protection d'Athéna, élevé pour devenir un demi-dieu.

    Troisième édifice voulu par Périclès, commandité sur le chantier de l'Acropole d'Athènes. L'Erechtheion est un temple, original par son plan, il rassemble des autels dans une cella complexe, pour les vénérer et se remémorer les mythes fondateurs de la cité athénienne. En effet, cet édifice se dresse à l’emplacement de la lutte entre Athéna et Poséidon, lutte pour la possession de l’Attique. Ce temple est donc intimement lié aux débuts de la puissance athénienne et au passé mythique de cette cité. Il est associé aux héros mythiques Érechthée et Cécrops, élevé (421-406 avant J.-C.) sur l'Acropole d'Athènes.
    L'édifice, de style ionique, présente des façades très différentes : à l'est, un porche à six colonnes ioniques ; à l'ouest, fenêtres et colonnes engagées ; au sud, le célèbre portique des Caryatides recouvre en partie le tombeau de Cécrops.

    [​IMG]

    Cordialement
     
  19. Ming

    Ming Fondu du Forum

    Hello


    [​IMG]

    Parmi les quelques 360 créatures à écaille de la mythologie de la Chine, le dragon occupait le sommet d'une hiérarchie. Il était représenté par un mélange de plusieurs animaux mais il existait un nombre important de variétés de dragons selon son habitat
    Il était l’un des quatre animaux symbolisant les points cardinaux.

    Le dragon représentait le lever de soleil donc l'Est, le printemps et la fertilité, au contraire par exemple du tigre blanc de l'Ouest.

    Pour mémoire les deux autres animaux étaient le Phénix au Sud et la tortue au Nord.

    Dans le taoïsme, les dragons étaient comme bienveillants et apportaient le bonheur et la prospérité. Ce n'est qu'avec le bouddhisme que leur nature a pris un aspect plus menaçant.

    Le dragon a été le symbole de l'Empereur de Chine pendant deux millénaires il était coutume d'appeler l'empereur de Chine, "Dragon".

    Selon la légende le dragon avait neuf fils à la personnalité bien tranchée et une place bien précise dans l'iconographie.

     
  20. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour toutes & tous, bisous aux amies/is

    Bonne idée M Herulf d'avoir réactivé ce topic :)

    [​IMG]

    Le père Fouettard terrorise depuis des siècles les petits enfants au mois de Décembre.
    Ce personnage vêtu de noir accompagne Saint Nicolas dans sa tournée de distribution de cadeaux avant la fête de Saint Nicolas qui est le 6 décembre.

    Le père Fouettard a souvent le visage grimé de noir, porte des bottes, et un grand manteau. Il a une barbe noire ou rousse. Il a des cornes sous une capuche, et une grande queue. Il porte dans la main un fouet.
    Les enfants l’entendent arriver de loin au son du fouet qui claque.

    Alors que Saint Nicolas distribue les beaux cadeaux aux enfants qui ont été sages durant l’année, le père Fouettard distribue des coups de fouets aux enfants qui ont été terribles ou paresseux.

    Selon les régions le père Fouettard offre comme cadeau de la moutarde, du charbon, des pommes de terre, ou des oignons. Autrement dit, des présents qui sont loin de plaire aux enfants.



    Amicalement

    [​IMG]

     

Partager cette page