1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'emploi que nous faisons des cookies. Learn More.

[Tous à vos plumes]

Discussion dans 'Le coin des bavards' démarrée par M-Agrios, 18 septembre 2017.

Chère utilisatrice, cher utilisateur,

Nous vous informons que vous devez obligatoirement posséder un compte de jeu et vous connecter à celui-ci si vous souhaitez participer au forum. Nous nous réjouissons par avance de votre visite. „Vers le jeu“
  1. M-Agrios

    M-Agrios Légende Vivante du Forum

    Bonjour les pilotes,



    Sur suggèstion de plusieurs forumeuses/Forumeurs,voici donc une section pour toutes celles et ceux qui voudrait éditer un roman,un feuilleton,un essaie ou autre.

    REGLES
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------
    - Vos ecrits devront etre de votre création et non d'un auteur.
    - Ceux-ci devront respecter la nétiquette du forum,à savoir pas d'allusion au sexe,religion ou autre.
    -Aucun mot de couleur de la modération ne devra etre utilisé.
    -mette les différents chapitres dans des spoilers et prévenir sur son profil des eventuelles mises à jour,afin de ne pas encombrer le topic.
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Vous voulez editer votre roman ,vous etes la/le bienvenu,vos recits seront lu je pense avec interet.

    ceci étant un jeu taverne,les differents membres d'une meme famille 'meme IP" pourront bien sur chacun editer leur propre roman.


    Si il y a suffisament d'auteurs,je pense que je proposerais un jeu officiel concernant cette rubrique, mais chuttt ;).

    Mesdames et Messieurs,à vos plumes :).



    Cordialement


     
  2. M-Agrios

    M-Agrios Légende Vivante du Forum

    Bonjour à toutes et tous,



    Les règles ayant été modifiée d'après les suggestion de
    Crys,Deadman et Melchior ,j'ai donc supprimé les messages precedents pour laisser les ecrivaines et ecrivains s'exprimer.

    Merci à vous 3 pour votre d'aide quant à l'edition de ce topic :).Au plaisir de vous lire en esperant beaucoup d'auteurs pour mettre en place (dans quelques mois) le jeu officiel que j'ai en tete ;).



    Cordialement

     
  3. Melchior

    Melchior Seigneur du Forum

    [​IMG]

    - Personnages -

    @Melchior <==> Melchior, le Commandant (au milieu)
    @M-Agrios <==> Agrios, le physicien (tout à droite)
    @Lolita75 <==> Lolita, la sociologue (tout à gauche)
    @M-Colorado <==> Colado, agronome et géologue (1e à gauche)
    @-deadman72- <==> Deaman, le médecin (1e à droite)
    @M-Livanaa1 <==> Livana, la biologiste (2e à droite)

    La fuite aveugle dans un chaos de fin du monde. Les dernières images de ma planète, la Terre, de sa surface léchée par le feu, des explosions recouvrant ses continents...

    Je crie en revivant les derniers instants du berceau de ma race. Tant de frères morts, et moi contemplant impuissant leur fin de l'espace. Moi et quelques milliers de survivant.
    Non, je veux oublier cela.

    J'ouvre un instant les yeux. Ils me font mal.
    Je les referme aussitôt. Cependant l'image floue entrevue reste en moi. Je suis dans un tube brillant sans doute allongé sur une couchette. Je me rappelle maintenant. Notre monde est devenu invivable après la catastrophe.
    Les survivants ont décidé de partir vers d'autres étoiles chercher une nouvelle terre d'asile.
    Mais la route qui mène aux étoiles est longue, heureusement nous connaissons l'hibernation, et je viens de me réveiller.
    Le fond du tube s'ouvre et ma couchette glisse en dehors de l'habitacle.

    Personne pour m'accueillir, sauf un robot humanoïde, mais un robot ne compte pas.
    C'est normal, le commandant doit s'éveiller le premier. Des mains artificielles apparaissent, elles massent mon corps douloureux et paralysé. Pendant ce temps mon passé revient:
    Je suis jeune, et cependant la possession d'un tel grade n'est pas étonnant puisque je ne commande pas grand chose.

    Seulement cinq compagnons, cinq spécialistes qui ont beaucoup plus d'importance que moi.
    J'ai cependant une énorme responsabilité. Celle de réveiller tous les atlantes si nous découvrons une planète habitable.
    Elles sont trop rares, et il a été décidé il y a longtemps, des millénaires, mais pour moi c’était hier, que seule une patrouille sortirait à tour de rôle d'hibernation dans chaque système.

    Le traitement est terminé.
    Je me redresse. Je tente quelques pas, mes jambes flageolent mais je me reprends vite.
    Tout de suite je me dirige vers le poste central de l'énorme vaisseau Goliath.
    Il est bien trop grand pour être occupé par un homme seul mais je ne m'intéresse qu'à la section détection.

    Étonnant que tout marche encore après toutes ces années.
    Je fronce les sourcils en m'apercevant que l'ordinateur n'a pas conduit les vaisseaux dans le système prévu. Le soleil est énorme et bleu. Pourtant j'ai de la chance, j'aperçois quelques planètes sur l'écran. Trop fatigué pour en analyser plus, je me dirige vers le réfectoire le plus proche pour reconstituer mes forces.
    Mon premier repas depuis des années. Un délice.

    Me rappelant enfin mes devoirs, je reviens dans ma section. Je rectifie ma tenue avant d'enclencher les systèmes de réanimation des autres habitacles. Je vois dans la glace un homme jeune grand, peut-être un peu maigre, cheveux bruns et courts, l'air martial ce que je suis en effet.
    N'ayant aucune connaissance scientifique exploitable, j'ai été affecté au corps militaire. Mon uniforme bleu de l'Earth Industries Corporation qui colle à mon corps des pieds jusqu'au cou me donne fière allure.

    Des corps glissent sans bruit hors des tubes.
    Bizarre, ils paraissent encore inconscients pendant le massage, il est vrai qu'ils n'ont pas reçu un entraînement sévère comme moi.
    Un coup d'œil aux instruments me rassure. Ils sont tous vivants.


    Je les passe en revue.
    Agrios en premier. Un corps svelte mais plus très jeune, ses cheveux commencent à blanchir.
    C'est un de nos plus grands physiciens à ce qu'on dit. Mais nous aurons surtout besoin de ses connaissances en chimie, pour les analyses.

    Lolita, sociologue, qui à travers nos propres réactions devra présager les éventuels obstacles psychologiques à une colonisation. Elle est jeune, des cheveux blonds encadrent un visage gracieux. Une expression paisible se lit sur ses traits. Je me tourne vers le suivant.

    C'est un homme, fort et musclé. Colado est un agronome mais avec quelques notions de géologie qui devraient lui permettre d’étudier les ressources de notre future patrie. Son physique ne colle pas vraiment à son métier, mais en cas d'urgence, quelques muscles supplémentaires pourront servir.

    Viens ensuite un homme à la peau d'ébène, entre deux ages:
    Deaman, notre médecin. S'il est aussi sportif que son corps musclé me le laisse deviner, il me sera lui précieux en cas de coup dur.

    Car il ne faut pas que je compte sur le cinquième de l'équipe, une femme. Elle n'est plus aussi jeune que Lolita, dont elle pourrait être la mère, mais elle est très belle encore, une beauté épanouie qu'elle a du soigner. Elle est biologiste et se nomme Livana.

    Je devrais rester pour les accueillir, mais je n'ai pas envie de répéter cinq fois les mêmes phrases creuses de réconfort.
    Je retourne au poste central où je me plonge dans l'étude de la planète...

    Après avoir étudié vaguement la planète dont nous approchions et avoir mis de l'ordre dans mes documents, je laissais encore quelques minutes à mes compagnons pour "émerger" avant de les rejoindre.

    ***

    -Mesdames, messieurs...

    -Mademoiselle, pour moi ,me corrige avec amusement Lolita.

    -Aucune importance, nous devrons de toute façon nous appeler par nos noms pour cette mission, notre équipe doit être tout à fait soudée et le temps aura son rôle à jouer. J'ai pour mission de vous permettre de travailler au mieux, et je suis donc à votre service, mais n'oubliez pas que je suis responsable de votre sécurité, et que dès que j'estimerai celle-ci en danger, c'est moi qui donnerai les ordres, je suis en quelque sorte le comandant de cette expédition. Je pense que vous avez eut le temps d'étudier notre objectif. Quels sont vos conclusions et où voulez-vous atterrir?

    -Et bien d'après ce que j'ai pu observer au télescope, il n'y a aucune plaine, la jungle recouvre tout sauf les montagnes.

    Si cette bizarrerie se confirme, atterrissons en forêt plutôt vers les pôles puisque Agrios pense que le climat de cette planète est plus chaud que sur notre mère patrie.
    Colado a parlé, et je n'ai plus qu'à suivre son avis de scientifique.

    -Bien nous ferons ainsi, pas d'objection.

    ***

    Notre Goliath, en avance de quelques semaines sur les autres unités de la flotte errante, s’est mis automatiquement en orbite autour de la planète choisie.

    C'est moi qui pilote le Phoenix de débarquement. Je les sens nerveux derrière moi. Ont-ils peurs de ce qu'ils vont trouver, ou ont-ils des doutes sur mes talents de pilote ? Moi je les oublie pour me concentrer sur les commandes. Un énorme sentiment de puissance s'empare de moi quand je sens le Phoenix obéissant à mes ordres plonger vers la terre. C'est tout nouveau pour moi; avant la catastrophe, les vols spatiaux étaient interdits pour des raisons de politique.

    L'appareil réagit maintenant avec inertie. Nous sommes rentrés dans l'atmosphère. Le revêtement thermique me permet de conserver une allure respectable malgré les frottements avec l'air.

    Je descends.
    Mon Phoenix est devenu avion, et je vole quelques temps à basse altitude pour voir comment se présente notre nouvelle planète.

    Elle me rappelle la Terre. Le ciel y est également bleu mais le soleil me choque. Il est lui aussi bleu d'un bleu insoutenable. On dirait une Terre plus jeune, toute entièrement recouverte de jungles sauf sur les océans bien sûr, mais eux aussi sont verts, et seules quelques montagnes marron tranchent avec le ton général.

    Mes coéquipiers s'impatientent mais je reste impassible. Réduisant ma vitesse à quelques dizaines de km/h je cherche un terrain pour atterrir. Ce n'est pas aisé finalement, mais j'en découvre un tout petit, juste aux dimensions du vaisseau. Je réduis doucement la gravité.
    Mais les arbres sont plus grands que je ne le pensais et il me faut toute mon habilité de premier pilote pour ne pas accrocher un de nos ailerons stabilisateurs.
    Nous nous posons avec la légèreté de la plume et mes compagnons derrière moi accompagnent d'un soupir le geste que je fais pour couper les moteurs. Je me tourne vers eux.

    -Bravo commandant, on dirait que vous n'avez fait que ça toute votre vie.
    Les autres approuvent d'un signe de tête la remarque de Deaman.

    Ils ont un moment de flottement, puis se rappelant leur tache, ils s'éparpillent soudain dans tous les sens vers leurs instruments respectifs. Moi je n'ai rien à faire, sauf écouter leurs conclusions lorsqu'ils auront fini, aussi je branche le téléviseur extérieur.

    Le paysage n'est guère nouveau pour moi, j'ai déjà vu des contrées de ce genre sur la Terre. Pourtant le simple fait de savoir que je suis à des centaines d'années-lumière du berceau de ma race suffit pour rendre cette banalité pleine de mystères.
    Et l'ordinaire devient spectacle étrange: je vois des arbres gigantesques, mais surtout un fouillis incroyable de feuilles, de lianes, et de branches. Et tout ça grouille, remue. Certaines plantes me paraissent douées de mouvement. Ici encore la chlorophylle règne sur l'espèce végétale.

    Je n'aperçois pas d'animal mais mon détecteur me signale la présence à moins d'une dizaine de mètres d'animaux à sang chaud.
    Je ne vois rien mais c’est normal, la clairière est vraiment petite, et on ne peut plus rien distinguer à quelques mètres du vaisseau.
    Dommage.

    -L'air est respirable ,m'annonce Agrios.
    Un coup de veine incroyable.

    -Argiles, sables et quelques autres, rien d'inconnu dans la terre prélevée, et cela grouille de vie.

    -Comment le savez-vous Colado ? Vous n'êtes pas biologiste que je sache.

    -C'est juste commandant, mais nul besoin d'un microscope pour reconnaître un ver de terre.

    -Je confirme me dit Livana, et cela ne manque pas non plus de microbes.

    -Y a-t-il danger de virus?

    -Hum! je pense qu'il suffira de nous bourrer d'antibiotiques.

    Ils sont maintenant tous face à moi. Leur combinaison rouge de scientifique fait d'eux un groupe uni dont je me sens exclu par le simple fait de porter un uniforme bleu, couleur des militaires. Ils attendent ma décision...

    - Bon sortons mais en combinaison spatiale s'il vous plait, et tenez-vous près à y fixer le casque-bulle¹ au moindre signe étrange.

    Aussitôt sortis nous nous éparpillons pour travailler chacun sur des échantillons. Je n'aime pas ça, nous devrions rester groupés, mais je sens que je n'ai pas l'autorité suffisante pour leur commander cela, ils grognent déjà assez pour le spatiandre
    ² ultra souple.

    Comme je n'ai rien à faire, j'observe.
    J’en profite pour analyser les environs. Beaucoup de végétaux. Une liane avance dans ma direction. Elle doit être aveugle car elle tâtonne un peu au hasard. Elle ne peut savoir que je suis là. Soudain un petit rongeur qui déboule par hasard devant moi est surpris par ma présence, et en me fuyant un peu n’importe comment, détale droit sur la liane. Dès qu'il la touche, dans un mouvement trop rapide pour être saisit par l'œil, elle se contracte et enserre le pauvre imprudent. Il a beau se débattre, il n'est pas de force et elle l'entraîne vers une sorte de champignon géant.

    Je comprends soudain que le champignon et la liane ne font qu'un.
    La liane soulève puis dépose sa victime sur le chapeau. Le contact doit avoir un effet paralysant, car rien ne parait immobiliser le quadrupède, mais il ne cherche pas à s'échapper. Soudain les bords du champignon se soulèvent pour se refermer en une horrible boule.
    Un végétal carnivore. Celui-ci est de taille moyenne, soixante centimètres, mais j'en aperçois un un peu plus loin de plus de deux mètres de haut. Un tel monstre ne dédaignerait pas du gibier humain.

    J'appel les autres pour qu'ils se méfient.

    ***

    Finalement cette planète n'avait rien d'extraordinaire. Quelque plantes carnivores cherchant à tâtons leur proie, qu'un peu de prudence suffisait pour éviter.
    Quelques animaux carnivores de taille moyenne chassant en solitaire représentait le summum du danger.
    Colado avait attaqué par derrière, et malgré des réflexes de défense, très inférieurs aux miens, il avait néanmoins réussi à abattre le félin d'un coup de fusil LF-4 bien placé.

    Mes co-équipiers sont assis en demi cercle autour de moi sous quelques arbres.

    -Compagnons, si j'en crois vos rapports, nous pouvons ouvrir cette planète à la colonisation.
    Je gardait un œil sur le détecteur qui m'apprendrait l'approche de tout animal dangereux.

    -Avez-vous des remarques à faire?

    -Non je crois que tout ici concourra à …

    -Un moment Lolita,il semble que nous ayons de la visite. Une forme d'être vivant que nous n'avons pas encore répertorié...

    Mes compagnons ne se paniquent pas, ils accueillent l'interruption comme une détente dans l'austère discussion. Ils m'observent avec curiosité comme des spectateurs attendant la performance d'un sportif.
    Je fronce les sourcils.

    -Bizarre l'écho est très important! Serait-ce un nouvel animal inconnu ? Impossible!

    Leur quiétude est troublée. J'ai sorti mon pistolet MP-1 capable de projeter un faisceau lumineux de chaleur intense.

    Sa portée destructive est de dix mètres seulement, mais bien focalisé il peut blesser un animal à plus de cent mètres.

    - Non, ils sont plusieurs, il y en a tout autour de moi!

    Ils se lèvent portant leur main à leur propres armes. Je regrette d'avoir cédé et d'avoir accepté de réaliser la réunion hors du vaisseau. J'ai encore le temps d'annoncer:

    -D'après les intensités, ce ne peut être que des Lordakians.

    -Impossible, j'ai bien étudié le système nerveux de plusieurs Lordakia lors de mes études, je suis biologiste et j'affirme que par leur nature mentale, les Lordakians sont incapables de se regrouper en meute!

    Ils font tous face à la jungle maintenant. Instinctivement nous formons un cercle.
    - Peut-être Livana, peut-être mais...


    LEXIQUE:

    ¹ - Casque-bulle: Accessoire du spatiandre a fixer au niveau de la tête. Il est composé d'un matériau souple et transparent qui protège son porteur tout en filtrant l'air qu'il respire.

    ² - Spatiandre: Une combinaison en latex souple renforcé par du Terbium. Elle fournit confort et sécurité à ceux qui la portent et peut résister à une forte pression ou a des températures extrêmes. Son nom est composé de "spatial" car conçue pour servir dans l'espace, et de "scaphandre" car elle reprend l'aspect de ce dernier avec le casque-bulle.

    Je n'ai pas le temps d'achever. Une vingtaine de Lordakias débouchent en rangs serrés devant moi.
    Je fais feu en fauchant plusieurs d'entre eux dans une seule rafale. Mes compagnons font de même, il n'en reste plus que quatre ou cinq, ensemble ils sautent pour nous prendre à la gorge. Quatre corps retombent morts au dernier moment. Mais Lolita a attendu trop longtemps. Ses bras en avant protègent sa gorge, cible du prédateur, mais je ne peux tirer sans atteindre la sociologue.

    Mais je suis militaire, avec charge de protéger la mission scientifique. Lâchant mon MP-1 inutile, je m'élance en tirant de sa gaine mon poignard de combat. J'empoigne l'alien féroce l'arrachant à la jeune fille, et nous roulons plus loin, mortellement enlacés.

    C'est un être conçu pour lutter, agrippant ses proies avec ses tentacules visqueuses enveloppées d'acide. Mais moi aussi je suis une sorte de bête, conditionnée et pourvu de réflexes inhumains. Laissant les tentacules s'accrocher à ma combinaison, j'écarte sa gueule aux crocs impressionnant pour plonger de toutes mes forces ma lame dans ses entrailles. Une fois, deux fois, continuellement jusqu'à ce que même les tremblements nerveux qui suivent la mort disparaissent de l'ennemi.

    Puis doucement je me relève. Je marche vers Lolita pour constater ses blessures.
    J'ai agit rapidement et les dégâts pour elle se limitent à quelques brûlures . Deaman parait beaucoup plus inquiets à la vue des quatre marques profondes sur mon torse.
    Je l'écarte de la main. Je l'ai, dis j'ai été conditionné et je ne sentirai pas mes blessures tant qu'il y aura du danger. Hors il est loin d'être écarté.

    Mon détecteur me signale d'autres échos.
    -Vite, dis-je, retournons au vaisseau. Alors Livana? Jamais en groupe n'est-ce pas ?
    -Je le maintiens répond-elle, butée, ils n’ont pas un esprit suffisant.

    Nous allons aussi vite que nous le pouvons, mais la végétation luxuriante nous retarde. Plus encore qu'avant, un vent mystérieux parait s'acharner à pousser les branches sur notre route. Je soutiens Lolita dont les jambes flageolent, tandis que Colado surveille Livana.

    Nous ne sommes plus qu'à dix mètres du vaisseau, mais quelque chose ne va pas.
    Je confie la sociologue au médecin et je prends la tête du groupe.

    C'est un cauchemar. Devant nous un véritable rideau de liane se dresse, se tendant vers nous. J'hésite. C'est ridicule, je sais qu'elles sont aveugles, qu'il suffit de les éviter. Agrios me double, oblique à gauche pour contourner le massif mortel. Théoriquement aucun risque, la liane cherche toujours sa proie en tâtonnant lentement.
    Mais soudain, comme si elle pouvait percevoir le mouvement de mon collègue, le champignon carnivore lance une liane vers lui et lui attrape la cheville. Il gémit, portant la main à son pied pour tenter vainement de se libérer. Je suis paralysé par la surprise, mais là encore mon endoctrinement de soldat pallie ma paralysie, je dégaine et je tire sur la corde. Agrios est libéré. Envahit par une bouffée de haine je grille le massif de champignons géants.

    Nous sommes bientôt six à nous frayer un chemin à coup de tirs de MP-1. Un rideau de flamme nous précède. Malheureusement nous apercevons tout à coup , juste devant, un rassemblement d'au moins cinquante Lordakias. Impossible de les tuer tous. Heureusement le feu nous protège. Je suis pris d'un frisson. Leur groupe est ordonné comme une armée, presque intelligemment, ils sont comme des soldats en rangs. C'est impossible, les Lordakians ne sont que des aliens stupides, des méduses certes fortes et agiles, mais dénuées d'intelligence. L'ordinateur l'a certifié à partir des diagramme Psi
    ¹.

    C'est la panique, nous fuyons à toutes jambes. Comme si nous n'avions pas assez des plantes carnivores et de Lordakias féroces, voilà maintenant que c’est toute la végétation qui lutte contre nous...


    LEXIQUE:

    ¹ - Diagramme de Psi: Psi est le Responsable Scientifique en chef de l'EIC. Le diagramme qu'il a créé permet d'évaluer un être vivant ou un alien par rapport à sa force, son développement, son comportement et son intelligence.

    Les hautes herbes tentent d'entourer nos chevilles.
    Les branches se détendent brusquement pour venir nous frapper violemment.
    J'entends Deaman crier. Je me retourne. Un arbre plus gigantesque qu'un baobab l'enserre de ses branches. Je pulvérise le tronc, et le bois de nouveau inerte relâche le médecin.

    Il suffoque:
    -Elles serraient, serraient...
    -Pas le temps. Continuons.

    Nous fuyons à l’aveuglette dans un enfer vert mille fois plus terrible que l'Amazonie, parce que la végétation lutte intelligemment contre nous. Les rongeurs s'attaquent à nos bottes, les araignées s'unissent pour nous tendre des toiles de plusieurs mètres carrés.

    Seul le règne minéral reste neutre, heureusement, sinon nous serions fichus.
    Curieusement, depuis quelques minutes, je ne sens plus d'obstacle dans les jambes.
    Je stoppe. Les autres m'imitent sans comprendre encore. Je m'approche d'un arbre. Les autres frémissent de peur. De ma main je touche l'écorce inerte. Ce géant pourrait m'écraser dans ses bras puissants, il ressemble parfaitement à celui qui a faillit avoir raison du médecin. Mais il ne se passe rien. Seul le vent agite ses feuilles.

    Je caresse de la main la mousse.
    Je cours, n'osant trop croire au calme retrouvé, vers le premier champignon mortel. Colado dégaine son arme, mais c'est inutile, je joue sans difficulté à cache-cache avec les lianes.

    -Aurions-nous été victime d'une hallucination?
    Suggère le médecin sans grande conviction.

    Je hausse les épaules.
    -Mettons nos casques, respirons en circuit fermé, cette précaution nous protégera d'un hallucinogène, mais je doute qu’une suggestion de l’esprit ait pu occasionner ça, dis-je en désignant mes entailles.

    Voyons, il faut réfléchir. Deaman, postez-vous à cent mètres derrière, et prévenez-nous si les Lordakias nous rejoignent.

    -D'accord, mais ils ont un sacré détour à faire s'ils veulent éviter nos flammes.
    Il part peu rassuré.

    -Agrios, pouvez-vouss expliquer cela ?

    -Ces phénomènes me semblent plutôt du ressort de Lolita. Nous semblons en présence d'intelligence.

    J'entends alors à la radio:
    -Ici Deaman, les choses deviennent bizarre

    Le silence puis un bruit de pas. Le docteur arrive essoufflé.

    -Des Lordakias, encor ?
    -Non commandant, c'est l'expérience la plus curieuse que j'ai jamais vécu.

    Il reprend son souffle.
    -Je me tenais mollement appuyé contre un brave chêne, ou plutôt ce qui en tenait lieu sur cette planète de cauchemar, j'entends par brave le fait que comme un brave chêne il restait immuable et immobile. Brusquement, devant moi l'animation usuelle de la jungle se modifia. Ce fut d'abord les végétaux qui de plus en plus près de moi cessèrent leurs mouvements anarchiques pour se tourner dans ma direction.Puis à moins de dix mètres, une armée de cauchemar, des araignées, des serpents, de petits rongeurs , des vers, en rangs serrés. Ils étaient en demi-cercle devant moi, marquant un temps d'arrêt. Puis j'eus la plus belle peur de ma vie lorsque les branches de mon chêne -plus du tout normal- se resserrèrent sur moi. Je lui ai échappé, et suis venu aussitôt.

    -Vite, je hurle, brûlez toute la végétation dans un cercle au plus grand rayon possible.

    C’est difficile au début, nous nous brûlons les pieds. Ensuite agrandir le cercle est plus facile.

    Certains ont compris mais pas Livana.
    -Mais pourquoi tout détruire?

    -Toute cette verdure qui nous parait si inoffensive actuellement va dans les secondes devenir notre plus mortelle ennemie.

    -Tout en étendant notre surface de sécurité et en maintenant un rideau enflammé, veuillez me donner vos conclusions par radio.

    -Ici Agrios, il y a ici une force capable de diriger les formes primitive de la vie. Une force intelligente, bien sûr.

    -Ici Livana, je n'ai jamais rencontrée rien de tel, mais il faut se rendre à l'évidence.

    -Hum! Pas tout à fait, en tant que médecin je sais que le monde psychique est une réalité, certains humains n'ont-ils pas des capacités télépathiques ? Je me demande si une entité capable de domination possède encore un corps!

    -Vous en doutez? Cessez de rêver Deaman !

    -Cette entité dont vous parlez ne me semble pas très civilisée.

    -Pourquoi Colado ?

    -Voilà Commandant Melchior, je ne parlerai même pas des traces inexistantes de machines de science...

    -Et vous feriez bien, il ne faut pas confondre technique et civilisation.

    -... Mais cet être,il ne fait guère preuve de ruse. Il aurait pu facilement nous détruire sans cela en endormant notre méfiance.

    -C'est ce qu'il a fait.

    -Non il n'était pas encore là lors de notre atterrissage, sinon il eut attaqué aussitôt.

    -Dis-moi Deaman, comment t'es-tu débarrassé de ton chêne? Je sais que tes muscles sont puissants mais tout de même.

    -Bien deviné commandant, un accident m'a sauvé. En tentant de m'étouffer l'arbre à endommagé mon équipement dorsal incorporé à notre uniforme. Il a prit tout le jus de la batterie et j'imagine que cela à annulé toute emprise et il est redevenu un brave chêne. Aucun mal donc pour me défiler. Mais je ne pensais pas que c'était important !

    -C'est capital, l'arbre ne pouvait être troublé par les quelques volts de votre batterie, c'est son hôte qui en a été chassé. Il nous suffira à l'avenir d'un écran d'électricité statique pour nous isoler.

    -Mais nous ne pouvons malheureusement pas le créer ici commandant.

    -Exacte Livana, et c'est pourquoi il faut qu'au moins l'un d'entre nous atteigne le vaisseau. Deaman, vous êtes très sportif, vous m'accompagnerez.

    Ils couraient, de tout leur désespoir, de toute leur peur. Ils avaient sauté le rideau de flamme, plongeant dans le cauchemar vert.
    Préférant ignorer les créatures qui tentaient de les entraver, ils couraient encore plus vite, ne sortant de leur torpeur que pour lancer de temps en temps un coup de MP-1, quand leurs attaquants se faisaient trop pressant. Comme des bêtes traquées, renonçant depuis longtemps à toute intelligence.

    -Lolita, Livana, vous tenez le coup?
    -Oui répond Lolita, mais on sent qu'elle suffoque.
    -Bien sur renchérit Livana, mais sa voix est trop rauque pour sonner juste.

    -Et toi le grandissime physicien ?
    -Ne t'inquiète pas pour moi, je tiendrai

    Bizarrement la voix de l’homme ne trahit pas son âge. Il semble calme. La panique ne l'a pas atteint.
    Il manie son LF-3 comme un lance-flammes, le faisceau le plus largement ouvert possible. Il grille méthodiquement la végétation.

    Et dans la fumée suffocante, lui seul voit arriver le danger.
    -Des oiseaux!

    Les autres l'ont entendu, mais sans comprendre encore. Ils n'en ont pas le temps.
    Soudain une horde aux becs crochus s'abat sur eux.
    Quelques cris. Quelques coups de MP-1 tirés au hasard. Ce n'est pas encore l'écrasement, le cercle de feu les protège encore de la curée finale.

    Chacun tente de se protéger de ses bras contre la marée d'ailes battantes et de becs mordants des oiseaux de proies. Livana, malgré l'horreur, ne peut empêcher son subconscient d'identifier les assaillants comme des sortes de faucons, elle les trouve beaux.
    La beauté de la mort.

    Deaman s’est fait attraper par un Lordakia. C’était convenu d’avance, ils ne devaient en aucun cas se porter mutuellement secours. Le temps importait trop. Mais je ne peux m’en empêcher. J’affine le faisceau de mon MP-1 et je tire en arrière sans pour autant ralentir.
    J’ai raison de faire confiance en mon talent de tireur. Dans la masse indistincte de l’homme et de la bête entremêlés, j’ai touché l'alien.
    Dans un grand rugissement de douleur, il meurt.

    Espoir déçu. Deaman reste emprisonné par les grandes herbes sur lesquelles il est affalé. Plus possible de le secourir. Son visage me souriant amèrement est la dernière image que je garde de lui...

    J'entends le cri de rage d'un autre Lordakia.
    J'oublie le médecin pour ne plus penser qu'à ma propre vie.

    Finalement je n'aurai pas du l'emmener, malgré son splendide corps d'athlète il n'avait pas mon entraînement.

    Dans la jungle impitoyable, mon conditionnement fait de moi un animal sauvage.
    Ma vitesse me protège des herbes, mais il faut cependant que j'évite les lianes des champignons. Les arbres eux sont trop lents et mes réflexes me sauvent de leurs branches.

    Mais il y a les Lordakias, les Lordakias qui n'ont pas comme moi à contourner de tels obstacles, les Lordakias qui vont tout droit à une allure folle, habitant ces lieux depuis des centaines de générations. Chaque pouce de terrain leur est favorable, et il ne faut absolument pas qu'ils me rattrapent sinon je suis fichu.

    Mais moi aussi je suis une bête rapide et je maintiens l'écart nous séparant. Parfois cependant, au détour de quelque souche un d'eux m'affronte de face. Sans doute un de ceux que nous avons combattu près du vaisseau et qui a réussi à passer.
    Je suis le plus rapide et je l'efface d'un coup de laser.
    Mais soudain en voila deux. J'abat le premier mais il est trop tard pour le second qui me saute à la gorge...

    ***
    Vais-je échouer si près du but? S'ils m'atteignent, je suis perdu.
    Tous mes muscles se tendent vers la silhouette noire du vaisseau.
    Le sas s'ouvre automatiquement en détectant mes ondes biologiques.

    Dix mètres, cinq, trois, deux.
    Deux Lordakias se jettent sur moi. Leurs tentacules s'accrochent dans mon dos.
    Je trébuche, tombe dans le sas d'entrée, tandis que la porte extérieure se referme derrière moi.
    Mais ce n'est pas fini. Je dois encore combattre au couteau les deux aliens.
    Pas au MP-1, je pourrai endommager le vaisseau et de toute façon, ils sont trop près.
    Mes réflexes de soldat jouent une fois de plus et me sauvent tandis que tout commence à se confondre dans un brouillard rouge.

    Il ne faut pas que je m'évanouisse. Pas encore. Mon conditionnement me tient éveillé alors que toutes les fonctions biologiques en moi aspirent à un repos réparateur.
    Il faut que je programme d’abord l’ordinateur.
    J’ai du mal à retenir les idées qui s’envolent hors de mon esprit. Je programme un plan d’action, introduisant les coordonnées de mon équipe. Si elle tient le coup encore une minute, elle sera sauvée.

    Voilà, c’est fini ! Le reste est indépendant de moi. Mon cerveau n’est plus en alerte rouge et mon conditionnement se met hors circuit.
    A nouveau, il permet aux nerfs de transmettre au cerveau leur message de douleur, et je sombre dans un océan de souffrance.
    Inconscience

    ***

    Un rêve. Les robots sortant, insouciants des attaques qui se heurtent inutiles à leur ferraille.
    Mes compagnons recueillis dans un tourbillon de poussière et de sanf. Entrée dans le sas. Éjection des aliens. Fermeture de la porte extérieure, entrée dans le vaisseau. Mise sous contrôle médical.

    ***

    Réveil, Douleur.
    Je parviens cependant à ouvrir les yeux. L’ordinateur de bord n’attendait que cela:

    -Rapport du cerveau de la nacelle de débarquement 12 au commandant Melchior.
    Les scientifiques Agrios, Colado et Lolita sont hors de danger. Pour une cicatrisation plus rapide et des retouches d'ordre esthétique, il serait nécessaire de les conduire à la section médicale du vaisseau en orbite. Mes équipements sont insuffisants.

    La sociologue Livana est malheureusement décédée des suites de ses blessures. Le corps du médecin Deaman a été retrouvé sans vie. Vos blessures sont pansées commandant, cependant un séjour au bloc médical vous est également conseillé.

    -Merci, boite de conserve, je lui réponds assez furieux.

    Un choc en moi. Je connaissais très peu Livana, mais il me semble que certaines choses auraient pu se développer entre nous.
    Tristesse.

    - Prenez acte de mes ordres. Ordonnez au vaisseau spatial d'atterrir. Conduisez les scientifiques au bloc médical, mais pas moi. Que le physicien soit soigné en priorité et me soit aussitôt envoyé. Pas de cure de sommeil. Je veux mon équipe sur pied aussitôt que possible.

    Tout en moi aspire à un repos réparateur.

    -Vous ne vous êtes pas fait soigné commandant?
    -Non, pas le temps, il y a un dossier à préparer, vous savez que je suis responsable de cette mission, et que je vais en entendre de belles.
    J'ai deux questions à vous poser: Est-il possible d'envelopper une superficie d'une coupole immatérielle qui ferait office de support d'électricité. Et ensuite, est-il possible d’en chasser peu à peu ces êtres?

    -Pour la coupole, pas de problème, ce n'est qu'une question d'énergie qui limitera ses dimensions. Je crois qu'en installant le foyer près d'un volcan, l'énergie géothermique devrait suffire pour plusieurs centaines de kilomètres carrés. Quant à nos adversaires, Lolita les a identifié. Ce sont des purs esprits psychiques qui dirigent un nombre limité de vies primaires. Les individus grandissent en multipliant le nombre des dominés. Ils peuvent également passer d'un hôte à l'autre par simple touché de l'un à l'autre.

    Si l'hôte meurt, ils perdent une fraction de leur pouvoir. Si tous leurs hôtes meurent alors c'est leur destruction totale. Aucun danger qu'ils nous dominent, leur texture mentale est différente et notre psychisme est trop fort. Je crois que nous pourrons les repousser.

    -Transmettez mes ordres aux autres. Qu'ils constituent un dossier en vue d'une colonisation. Qu'ils dégagent également une certaine superficie. Quant à vous Agrios, étudiez ce projet de coupole. Ensuite essayez de trouver un moyen de communiquer avec ces êtres psychiques. Ah j'oubliais, ordinateur, m'entends-tu?

    -Oui Commandant.
    -Donne l'ordre de réveil.

    Contrairement à ce que je craignais, aucun reproche ne m’est adressé. Tous les efforts sont concentrés sur la nouvelle planète. Après étude de notre rapport, la colonisation a été décidée.
    Un seul des quatre continent sera occupé. Les Lordakais sont les indigènes et ils ont priorité, eux aussi doivent se développer.

    Seuls Colado et Lolita veulent descendre. Ils fonderont un foyer car ils s'aiment. Je leur souhaite bien du bonheur. Agrios n'a guère d'attache et tant de mystères peuvent attendre un physicien dans le cosmos. Pour lui Novaterra, le nom de la nouvelle planète que nous venons de découvrir et explorer, n'est plus que du passé.

    Moi, je serais peut-être resté, mais Livana est morte, et je ne suis au fond qu'un aventurier.
    La trajectoire que nous suivrons sera courbe, ainsi les descendants des colons pourront nous envoyer des renforts et peut-être que notre exploration durera éternellement.

    ***
    QUELQUES ANNÉES PLUS TARD
    ***

    Sur Novaterra, une nouvelle histoire commence.
    Une ère d'une dizaine de kilomètres carrés a été libérés, un premier dôme a été édifié. C'est l'an 245.

    En l'an 247, un biologiste a réussi à établir une conversation rudimentaire avec un Lordakia. Ça n'a guère été loin. Les psychiques sont très peu évolués. Ils n'ont pas de sociétés, ils restent des individus se combattant entre eux. Mais ils ont accepté de quitter le continent "Cubik" et de le laisser aux Terriens.

    Une nouvelle civilisation est née sur le continent "Cubik" de Novaterra. Des cités bleues, aux couleurs de la firme, où rient des enfants et vivent des familles.

    En l'an 377, ce fut la grande conférence entre les Lordakians et les Hommes.
    Les premiers proposèrent de revenir sur "Cubik" en échange de quoi ils fourniraient de l'énergie aux Hommes. Ces derniers acceptèrent, mais prévinrent les Lordakians que la paix devrait régner en tout point, et que chaque action suspecte de la part des aliens serait considéré comme une déclaration de guerre.

    Une entente aussi étrange que formidable se conclu donc entre les Hommes de l'EIC et les Lordakians, et ces deux peuples maintenant alliés, agissèrent de concert. Les êtres intelligents sur Novaterra vécurent par couple. Les relations entre Lordakians et humains se multipliant. C'était le début d'une civilisation bizarre mais harmonieuse. C'était la renaissance de l'EIC !

    ~FIN~

    Merci à tous et à toutes d'avoir lu mon histoire ^^ La fin fut un peu précipitée, par manque de temps et d'inspiration, mais j'espère néanmoins que mon récit vous a plut !

    J'écrirais peut être, sûrement, une nouvelle histoire dans quelques temps... Restez à l’affût ;)

    Amicalement

    [​IMG]
     
    Dernière modification: 9 octobre 2017
  4. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    je vous mets une petite nouvelle, sans rapport avec le récit de Melchior que je félicite pour sa qualité d'écriture et son imagination :)


    Le secret du Devourer en 4-5

    Le Devourer se trouva propulsé en map battle par le magicien SAGIRO (anagramme d'Agrios)
    Il s'entrainait avec sa baguette magique et oublia un mot dans sa formule… :D

    [​IMG]

    La grosse araignée eut peur tout d'abord de cette carte inconnue, elle qui parcourait la Zeta depuis des lustres, mais bizarrement elle s'y sentit comme chez elle
    Son cœur tapait fort ! ses battements résonnaient dans tout son corps comme si elle avait la tremblote…
    Plus elle approchait du centre de la map plus ils devenaient puissants

    Elle essaya de partir dans un coin pour reprendre son souffle, mais l'attraction était trop forte, elle ne put s'arrêter qu'au milieu !
    Elle aperçut une minuscule faille invisible aux joueurs, et curieuse y glissa une de ses pattes !
    Mal lui en prit !! elle fut aspirée toute entière, compressée mais complète elle jeta un regard autour d'elle…

    Le monde qu'elle découvrait était fait de volcans et de lacs en fusion, curieusement elle ne sentait pas la chaleur…
    Au loin un animal puissant volait dans le ciel rouge sang, elle se souvint d'images aperçus dans un livre d'humains qu'elle avait boumé en GG ! ils les appelaient des dragons

    Tout à coup elle sentit son corps se transformer, des griffes poussèrent à ses pattes, des écailles remplacèrent sa peau velue, une tête sortit de son abdomen, elle poussa un cri aigu, qui eut pour effet de faire sortir du feu de sa gorge !!

    Le dragon qui volait vint vers elle, et d'un coup d'aile lui souhaita la bienvenue, elle se sentit légère et sans effort s'envola à son tour, elle qui n'avait jamais connu que la terre ferme planait au-dessus de ce monde fantastique…

    [​IMG]

    C'était merveilleux et insensé, une tour immense au loin d'où partait un rayon lumineux l'attira, des terrasses avec d'immenses jardins verdoyants dans lesquelles gambadaient de petits dragons et au centre un lac d'eau claire…

    Non arrêtez de me tirer dessus ! aie ça fait mal !! le Devourer sortit de son rêve, et reforma ses boucliers de protection, un Spectrum en formation foreuse était en train de l'attaquer !

    Je vais me venger ! mon rêve était si beau, il va payer pour m'avoir réveillé !!!!!!

    Fin de l'histoire ;)
     
  5. M-Agrios

    M-Agrios Légende Vivante du Forum

    Bonjour,




    Merci à
    Melchior et Amitié d'avoir ouvert le "bal" avec leurs ecrits :),en espérant que d'autres romancières/ romanciers suivront.




    Cordialement
     
  6. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bonjour tout le monde


    Excellents vos récits Melchior et Amitié :):)

    Melchior ton histoire est passionnante, je suis tout son développement...

    J'ai comme Amitié, écrit une petite nouvelle :) et mis des noms de posteurs, j'espère qu'ils seront ok pour participer à ma fiction ;)

    CM Agrios merci pour vos encouragements :)


    L'ancien monde de Darkorbit

    [​IMG]


    Il existe des légendes sur Darkorbit et l'une d'elles parle de l'histoire d'une civilisation ancienne qui a régné sur les trois firmes, réunies alors en une seule que l'on nommait "DarkLantis"

    Les habitants vivaient en paix, ils avaient pour chef la belle reine
    Crys

    Ils logeaient dans des palais de cristal, leurs vaisseaux d'albâtre et de porphyre n'avaient comme propulsion que la force de leurs esprits

    Leurs enveloppes physiques n'étaient faites que de longues flammèches éthérées en symphonie de couleurs pastel

    Les planètes qui les entouraient étaient toutes pacifiques et amies, leurs races s'étaient au cours des millénaires fondues pour n'en faire qu'une seule, la reine gouvernait avec sagesse et justice

    Mais comment avaient-ils pu disparaître ! qui les avaient exterminés ! s'étaient-ils tout simplement éteints comme la flamme d'une bougie après des siècles d'existence !

    Un vieux grimoire découvert au cours de fouilles par l'archéologue en chef
    Arc-Ange allait nous donner la réponse !

    Tout se passait donc pour le mieux, jusqu'à ce jour de noirceur…

    Une nuée de saimons venimeux avait envahi le ciel,
    Mysore et Amitié en vaisseau Solace qui revenaient de chez leurs amies Hope et Lolita furent les premiers à les apercevoir, dans le même temps un sifflement strident retentit pareil à une fausse note sans fin…

    Une odeur épouvantable de putréfaction se répandit… un voile noir comme un filet s'échappait de chaque saimon en une pluie venimeuse

    Stupéfaits nos 2 pilotes regardaient cette attaque, et ne savaient quoi faire ! les conflits n'existant plus dans leur monde, les armes avaient été bannies depuis des milliers d'années sur les vso, et partout ! ils étaient complètement à la merci de cette armada assaillante

    Entrainés tout de même par leur désir de réagir, leur vso fila comme une flèche au dessus de la nuée de bêtes, ils se retrouvèrent propulsés très haut hors de portée

    Avec horreur ils découvrirent que tout l'espace sous eux était rempli de ces parasites… et que le nuage allait les absorber…
    Ils virent les habitants tomber tels des moustiques frappés par un insecticide

    Comment riposter ! il fallait aller à la citadelle où les savants avaient leur bibliothèque et y demander de l'aide auprès du grand maître
    Melchior, qui trouverait surement un remède

    Melchior étudiait avec attention une relique avec son apprenti LorDfR quand ils arrivèrent, les salutations furent écourtées, et ils expliquèrent ce qui se passait…

    Mes amis c'est une catastrophe ! car les saimons sont immunisés contre tout ce que nous pourrions avoir comme poison, et nous n'avons pas le temps de construire des armes efficaces contre eux ! rien ne peut les atteindre, nous pensions les avoir éradiqués ! enfin on le pensait il y a 7000 ans, mais leur renaissance me fait craindre le pire !

    Qui a pu les faire renaître ! il n'y a qu'un sorcier extrêmement puissant pour accomplir ce miracle !

    Deadman je ne vois que lui ! Non ce n'est pas possible ! il aurait fait ça !! alors je crains le pire…

    Melchior allait prendre un grimoire dans un coffre fermé par un énorme cadenas, quand toutes les baies vitrées de la bibliothèque explosèrent, des saimons s'engouffrèrent par les ouvertures et ce fut un carnage…

    Le monde si parfait fut détruit en 1 journée, car ils n'avaient pas prévu de défense…
    Même en temps de paix, il fallait envisager le pire ! Personne n'avait préparé de riposte ni de protection en cas d'attaque…


    [​IMG][​IMG][​IMG]


    Aujourd'hui 3 firmes se partagent le territoire et les pilotes savent se défendre, les saimons ceux qui ont jadis anéanti leurs ancêtres sont exterminés allégrement à coup de lasers de roquettes

    Les saimons sont devenus de simples NPC et ne crachent plus de venin mortel…

    La paix ne règnent pas entre ces 3 peuples, ils sont vindicatifs, hargneux, bagarreurs ! rançonnés de plus par une armée de pirates sans pitié commandée par le corsaire rouge, mais ils savent se battre !
    Chez eux l'instinct de survie prime avant tout !

    Ah que n'étaient-ils là quand l'ancien monde s'est éteint… ;)
     
    Dernière modification: 25 septembre 2017
  7. Melchior

    Melchior Seigneur du Forum

    Salutations amis écrivain(e)s et lecteurs/lectrices,

    Heureux de voir que d'autres s'impliquent sur ce topic ! Bravo @*Amitié* et @Xx..Hope..Xx pour vos récits qui, même s'ils ne sont pas aussi longs que mon histoire, sont intéressants et palpitants à souhait :)

    J'espère que d'autres nous rejoindrons plus tard ^^

    Amicalement,

    MELCHIOR

    PS: Pas de soucis concernant mon pseudo dans ton histoire Hope, en plus je suis un "grand maître", que pourrais-je avoir à redire à cela ? :D
     
  8. Ming

    Ming Fondu du Forum

    Hello

    J'aime bien vos histoires à tous

    J'ai inventé ce texte, mais cela pourrait exister vraiment
    Je prends des personnes du forum pour les pseudos, j'espère que cela ne les dérangera pas

    Le secret du hangar NPC X2248 [​IMG]

    - Avance ! dit Melchior à Deadman !! c'est ce que je fais, mais il y a des alarmes partout…
    Des faisceaux lasers rouges quadrillaient tout l'espace, les 2 hommes habillés de combinaison de cuir noir, se glissaient comme des serpents entre chaque trait de lumière

    - Tu le vois ! non pas encore

    Ils continuèrent à progresser jusqu'à un énorme monticule recouvert d'une bâche sombre
    - C'est surement lui, attends je regarde en dessous

    Il souleva un coin et dirigea sa torche vers quelque chose qui ressemblait à un tas de ferrailles
    - Oui, c'est lui !
    Il n'y a pas de protection sur la bâche on peut la retirer…

    La protection retirée ils aperçurent le nouveau prototype que Big Point mettait au point pour leur prochain anniversaire au mois de décembre de l'année 2248

    - Qu'il est moche dit Deadman, c'est ça leur fameux vso !
    - Attends on ne le voit que démonter, il faut trouver la notice…

    Sur le côté du hangar il y avait une pièce vitrée et dedans un bureau avec des tas de papiers
    -J'y vais dit Melchior ! Non c'est moi qui vais y aller !! mais qu'est-ce que tu fais ici Crys !!

    Ils ne l'avaient pas entendu arriver ! car Crys ancienne étoile de l'opéra était légère comme une plume et agile comme une gazelle…
    - Si tu veux dirent les 2 hommes !!

    Ils l'observèrent aller en pirouettes vers le bureau, elle entra et trouva rapidement la notice
    Quand elle leur tendit le livret les 2 hommes furent fiers d'avoir une telle partenaire dans leur aventure exploratrice

    - Facile à monter ! if faut dire que tout s’emboîte parfaitement ils ont fait fort cette fois !
    - Allons –y !
    Le fuselage avec de courtes ailes, un genre de cockpit, tout fut monté par nos amis

    - Il n'est pas mal une fois monté et là ce bouton rouge qu'est-ce que c'est !!
    - Noooonnn trop tard ! Melchior avait appuyé machinalement sur le start de départ, et le vso se mit debout !! et avec rapidité changea de forme à la vitesse de la lumière

    - Mais ce n'est pas possible, il a tellement d'aptitudes, il fait son choix selon les circonstances, sa mémoire est programmée pour se transformer autant de fois que nécessaires

    - Superbe ! qu'il est beau je le veux dirent ils tous en même temps !!
    - Calmons nous, il n'est pas en vente pour le moment, on ne peut pas l'emprunter, et il n'est pas totalement au point…
    - D'accord tu as raison mais j'ai hâte de l'avoir !!

    Démontons le et filons car il va faire jour…

    Ce qui fut dit fut fait, le tas de ferrailles repris place sous sa bâche et nos amis filèrent raconter à leur amis leur découverte…
    Tous attendent le jour du lancement avec impatience, pour être aux commandes d'un tel vaisseau transformable à volonté
     
  9. CRYS*

    CRYS* Légende Vivante du Forum

    Bonjour à toutes et tous,

    C'est un plaisir de lire vos histoires :)

    Melchior, Amitié, Hope et Ming vous m'avez faites plonger dans vos histoires :)

    Je vais aussi tenter d'ecrire une toute petite et de le poster ici dés qu'il sera pret :)

    Cordialement .
     
  10. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour toutes & tous

    J'ai lu tous vos récits Amitié, Hope & Ming, je les trouve formidables, et bien entendu je suis celui de Melchior qui est vraiment passionnant :)
    J'attends celui de Crys et de bien d'autres... :)


    [​IMG]

    L'invasion des citrouilles sur darkorbit

    Les méchantes citrouilles apparurent sur toutes les maps en cette veille d'Halloween !

    Elles n'avaient pas été annoncées par Kheirôn, tout simplement parce qu'elles n'étaient pas prévues !

    Ce fut la panique générale car les cucurbitacées de toutes tailles avaient des dents et croquaient tout ce qui se présentait

    Les bases en firent les frais les premières ! Grignotées, elles disparurent malgré quelques défenseurs valeureux qui pétérent dans la foulée

    Les modos réunis en urgence décidèrent de faire avec les joueurs une chasse sans merci à ses potirons

    Les vso polices des modos étaient supers forts, ils en prêtèrent aux joueurs, et grâce à cette union les citrouilles reculèrent en 4-5 où elles se rassemblèrent

    Le support explosait sous les messages, ainsi que le forum !!

    Un Spearhead piloté par Deadman sauta en 4-5 en fufu et fit le tour de la map en comptant les ennemis

    Ce qu'il vit quand il arriva aux 3 portails du milieu n'avait pas de nom !!

    Un monstre horrible donnait naissance à plein de petites citrouilles, de la bave acide coulait de son énorme bouche et se déversait en vagues dans la carte moitié recouverte, à la hâte il fit un prélèvement et ressauta en 2-8

    Agrios qui descendait de Merlin l'enchanteur, avait caché la baguette magique et le livre des sortilèges qui venaient de ce lointain passé, il décida que le moment était venu de s'en servir…

    Il trouva une formule pour éradiquer les citrouilles : de la chair de l'ennemi, du seprom avec du promerium, des pattes de crapauds, une aile de battleray séchée, du sang de cubi, de la poudre de talin…

    Le poison pour se débarrasser des citrouilles devait être vaporisé un soir de lune rouge en scandant une incantation que la baguette magique lui révélerait (par le passé une invasion avait déjà eut lieu et les joueurs avaient gagné)

    Justement demain la lune serait pleine, Agrios alla chercher Melchior et Amitié pour réaliser les bons dosages, c'étaient ses meilleurs apprentis…

    Ils finissaient de préparer la mixture et lui remirent la potion en lui souhaitant bonne chance


    Agrios prit son ovni et courageusement sauta le portail !

    La 4-5 était toute gluante on aurait dit de la confiture d'abricots, dans laquelle flottait non pas des morceaux de fruits, mais de vilaines citrouilles dentition en avant !!

    Il frémit, mais s'élança, et survolant le triangle central, il ouvrit le sas ventral et balança en pluie fine la potion tandis qu'il récitait les paroles que sa baguette lui révélait…

    Les citrouilles cherchaient à l'atteindre avec leurs tubercules, mais il manœuvra si bien son vso qu'il sortit indemne et se positionna encore plus haut

    Il vit les citrouilles se ratatiner et exploser ! au bout d'une heure celle du milieu après s'être longtemps débattue, disparut aussi…

    Hourrah vive Agrios ! gagné !! elles sont vaincues…

    Les pilotes et les modos réunis célébrèrent leur victoire et longtemps ils se rappelèrent cet Halloween 2017… ;)





    Amicalement

    [​IMG]
     
    Dernière modification: 10 octobre 2017
  11. Melchior

    Melchior Seigneur du Forum

    Bonjour vous deux (et tous les autres aussi ^^),

    Vraiment sympa vos récits, bien écrits et agréables à lire :) Je suis content d'avoir des collègues écrivain(e)s comme vous ! :D

    Et he vois que mon concept d'utiliser les forumers comme personnages fait fureur, c'est cool :cool: J'espère qu'il y aura encore plein d'autres histoires et récits contés ici ^^


    Amicalement
     
    Dernière modification: 19 octobre 2017
  12. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum



    Bonjour Melchior, tous les écrivains, et les lecteurs si il y en a ! :cool:;)

    Dommage que nous ne soyons pas plus nombreux


    Merci Melchior et aussi à ceux qui ont insisté pour que ce topic voit le jour, et à la modé de l'avoir accepté :):)




    Amicalement


    [​IMG]
     
    Dernière modification: 10 octobre 2017
    CRYS*, Ming, Xx..Hope..Xx et2 autresaiment ceci.
  13. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour bises


    je viens de finir ton histoire Melchior ! quelle imagination et quelle belle aventure !! :)

    un grand merci pour nous l'avoir offerte sur le forum, je la relirais en entier...

    l'univers de darkorbit est si vaste on peut tout imaginer, même de s'unir et de vivre avec nos braves lordakias^^

    c'est ce qu'il y a de formidable quand on invente, tout est permis !

    je prévois une histoire courte sur le thème d'Halloween, mais je n'ai pas encore écris une ligne... :D

    raconte nous un autre récit quand tu auras le temps, je serais heureux de le lire... :)
     
  14. Ming

    Ming Fondu du Forum

    Hello

    Melchior dommage que ton histoire soit finie, vivement la prochaine

    Merci à tous pour vos histoires

    Il en faudrait plus qui écrivent
     
    CRYS*, *Amitié*, Lolita75 et2 autresaiment ceci.
  15. *Amitié*

    *Amitié* Légende Vivante du Forum

    bonjour

    je viens vous faire lire ce petit récit qui convient pour la période d'Halloween, j'espère que ça vous distraira ;)

    Les surprises d'Halloween sur Darkorbit :):eek:;)

    Je l'ai vu ! je t'assure dit Amitié à Melchior !!
    Tu as du avoir une hallucination, les fantômes n'existent pas ! surtout sur un jeu…

    Amitié s'énervait, car personne ne le croyait quand il disait avoir aperçu un fantôme en 2-5…
    Il tirait sur un kium, quand le vide se fit autour du NPC, disparus les lordaks et les sibelonits, il sentit un courant d'air froid et son vso se couvrit de glace, une silhouette blanche apparue en gesticulant… il se serait mis à courir s'il était au sol ; en l'air il appuya sur son réacteur, mais ne bougea pas d'un pouce ! pas le moment de tomber en rade pense-t –il, mais il était complètement immobile

    Le spectre s'avança vers lui et grimaça en tapotant le hublot, il se mit à dessiner sur la vitre !
    Qu'est-ce que !! un vso magnifique apparaissait sous les doigts du fantôme, long, effilé, il était argenté et brillait à l'en éblouir… les iris apparurent ensuite pareils à des diamants ! pointus, acérés, mortels !!
    Qu'il est beau ! mais aussi vite qu'il était apparu le fantôme et le dessin s'évanouirent !! il put de nouveau accélérer et finir son kium

    Melchior riait tout seul, ah il a vu un fantôme ! comme si j'allais le croire^^ ;):p

    C'était le jour d'Halloween, le tunnel de la terreur venait d'être mis en place, il décida d'y aller pour ramasser de la muni et de l'Xp…
    Aux commandes de son Cyborg il actionna le bouton de saut…

    Au début il ne vit rien, la carte était trop sombre, avec ses projecteurs il balaya devant lui et vit toute une rangée de spectres blancs qui avec leurs bras squelettiques montraient le chemin à suivre…
    Trop ébahi pour s'étonner, il se mit en route en se disant que B.P avait fort cette fois ! on s'y croyait vraiment…

    Une vieille tour en ruine apparue ! c'était comme une sorte de parking géant à spirale, il apercevait les étages qui n'en finissaient pas…
    Il ne voyait aucun autre vso, et s'engagea dans la montée ; la tête lui tournait quand il arriva au 666ème

    Cet étage n'était pas comme les autres ! il brillait de mille feux par la masse de kristallons noirs qui tapissaient les parois, aucun ennemi en vue, mais pas d'Xp ni de muni non plus !
    Il décida de tirer sur les murs pour voir le résultat ! il n'aurait jamais du faire ça ! :mad:;)

    Ce qu'il vit derrière le glaça d'effroi ! une multitude de squelettes encore vêtus de lambeaux d'étoffes grouillaient comme des fourmis autour d'un immense Citadelle, noir comme l'enfer…

    Il commença par tirer sans s'arrêter sur tout ce qu'il pouvait toucher et balança des bombes et des mines un peu partout, du Citadelle sorti un immense spectre qui portait un lance roquette géant

    [​IMG]

    Melchior actionna son réacteur et fila droit sur le monstre qui était en train de le cibler…

    Il avait heureusement acheté le dernier lance missile à tête chercheuse d'aliens, cela lui avait coûté cher il avait du casser sa tirelire et dépenser jusqu'à son dernier cent…

    Mais il ne regretta pas son achat, car quand il l'actionna, celui-ci chercha et trouva l'énorme spectre squelette en une fraction de seconde ! avant que celui-ci n'ait eu le temps de lui tirer dessus…

    Les os volèrent dans toutes les directions et de l'énorme masse il ne resta plus qu'un coffre noir ferré :)

    Mince un nouveau butin surement ! il s'approcha et en cliquant dessus, récupéra une panoplie de munis incroyable ! 500 000 RSB75, des 30-30, des Uber100, des déccelérantes, des IEM, et pour couronner le tout un bon pour le dernier né des vso ! ;):)

    Il se retrouva à la base comme par magie et n'oublia jamais cette aventure incroyable le jour d'Halloween… :cool::)
     
  16. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bonjour tout le monde


    Extra ton récit Amitié, cela me donne envie d'en refaire un! l'ennui c'est qu'il ne va pas s’écrire tout seul^^ ;)

    Quoique au moment d'Halloween avec un peu de magie... :D:p

    Merci à tous pour ces bons moments de lecture :)

    @+ :)
     
    CRYS*, Ming, Lolita75 et 1 autre personne aiment ça.
  17. Xx..Hope..Xx

    Xx..Hope..Xx Fondu du Forum

    Bonjour, amis lecteurs :)

    [​IMG]

    En ce jour d'Halloween je dédie mon pt récit à "Melchior" qui a lancé ce topic d'histoires :)


    Darkorbit et le portail du tunnel de la terreur


    Audaline enfila sa tenue de pilote vert pâle et se regarda dans le miroir…
    Le reflet lui renvoya l'image d'une fille blonde plutôt grande, à l'allure martiale

    Le portail qu'elle avait prévu de faire en ce jour d'Halloween, n'avait jamais été testé auparavant ! BigPoint venait tout juste de le mettre en service…

    L'annonce De Kheirôn à son sujet se résumait à ceci : "Portail du temps" : Vous tournez une roue qui vous fera sauter dans le portail ! la roue ne s'arrête jamais à la même époque ! vous pouvez aller dans le passé, comme être propulsé dans le futur… nous ne vous en disons pas plus, ensuite vous aurez votre libre arbitre… à vous de découvrir les secrets du portail et les gains qui vont avec ! Amusez-vous bien

    Elle aimait l'imprévu et les surprises ! donc elle avait monté ce portail le matin même une promo de 25% étant offerte, avec le pack de réduction qu'elle avait, + son premium, cela lui faisait 55% de moins ! 98 000 uris s'étaient tout de même envolés pour les 100 pièces nécessaires…
    Elle espérait un retour sur son investissement ! et n'allait pas tarder à savoir en quoi il consistait…

    Elle emportait avec elle sa coccinelle porte bonheur, un cadeau d'une amie qui jouait aussi à Darkorbit…

    Elle tourna la roue, et lorsqu'elle celle-ci s'arrêta elle entendit une voix grave qui disait "An 620, ils furent décimés, et de leurs dépouilles ne resta qu'os et poussière…"
    Qu'est ce que c'est que ça ! je n'ai pas mis la radio, ni mes écouteurs !!

    Devant elle s'étalait une plaine dévastée, des oiseaux sombres tournoyaient dans le ciel, il faisait si noir !!
    Vers la droite un crâne géant dominait le paysage, elle décida de se poser et d'aller le voir de plus près…

    [​IMG]

    Dès qu'elle eut mis le pied au sol, elle se transforma en guerrière : une armure, une longue épée, des bottes de fer à éperon, des protège bras entourés de pointes !

    L'air était respirable mais impossible à décrire, elle frissonna mais décida de rentrer non pas par la bouche béante, mais par une orbite, elle grimpa et pénétra sans bruit dans le crâne

    Une arène se trouvait au milieu, dans laquelle des streuners combattaient contre des humains, elle regarda avec ses jumelles et vit que tous étaient des guerriers harnachés comme elle d'armures et d'armes, mais enchaînés… contre les vso ils ne pouvaient pas faire grand-chose…

    Comment les streuners si inoffensifs avaient-ils pu devenir si féroces, mais ils étaient en 620 ! c'était donc leurs lointains ancêtres…

    Les guerriers tombaient sous les lasers malgré leur vaillance, et elle décida de participer à la fête en allant récupérer son Mimesis

    Elle mit son aptitude "rapetissement" et quand sa taille fut assez petite elle se faufila par l'orbite, et prépara son attaque !

    Elle fonça sur le groupe des streuners en les bombardant par rafale, ils furent pulvérisés par ses munitions "an 2017" haut de gamme ! et laissèrent chacun une petite citrouille qu'elle s'empressa de ramasser, les guerriers se transformèrent en matières flottantes qu'elle absorba dans sa soute…

    Les logs défilaient trop vite, elle n'avait pas le temps de les lire… mais elle ferait le compte après avoir tout récupéré…

    Elle les élimina tous et vit le portail retour à la base se former, elle cliqua dedans et sauta !

    Son Mimesis reprit son apparence normale .Elle ouvrit son journal de bord et compta son butin…

    Incroyable ce portail ! de l'uri, des clés de toutes les couleurs ! des matières pour fabriquer une panoplie de Lf4 améliorés…
    Ses gains dépassaient largement l'uri qu'elle avait dépensé ! dommage que ce portail ne soit faisable qu'une fois !! Elle en parla à ses amis qui se lancèrent aussi dans l'aventure…

    @+ :)
     
  18. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour Hope bisous, toutes & tous


    Elle est vraiment sympa ton histoire, j'aime bien celle d'Amitié aussi :):)

    Melchior a lancé le toic mais peu de monde participe c'est dommage, une histoire c'est un rêve écrit, je me régale des vôtres inventées sur le monde de Darkorbit, c'est vrai qu'il permet toutes sortes d'aventures imaginaires mêlées de réel ;):)

    Bravo, continuez... :)

    [​IMG]

    Amicalement

    [​IMG]
     
  19. M-Colorado

    M-Colorado Légende Vivante du Forum

    Bonjour,

    Arf oui dommage que l'histoire de Melchior soit déjà terminée. Mais comme on dit 'toute bonne chose a une fin'. Je pense qu'il va entasser des idées pour nous montrer une nouvelle fois son talent d'écrivain. :)

    Merci aussi à tous pour vos histoires qui sont très bien construites, elles sont sympas à lire. :)

    Cordialement.

    CM. Colorado
     
  20. Lolita75

    Lolita75 Légende Vivante du Forum

    Bonjour toutes & tous

    Une dédicace pour Melchior qui a débuté ce topic de si belle façon ! avec une histoire vraiment palpitante
    J'espère qu'il va vite nous revenir... il ne passera peut être pas Noël avec nous sur le fofo, mais il sera là tout de même ! :)

    [​IMG]

    Bonjour toutes & tous

    Je vous souhaite une heureuse période en attendant les fêtes de fin d'année :)

    Comme je l'ai précisé dans le topic de la taverne "Brèves de comptoir", je commence un récit participatif où tous les forumeurs comme les modérateurs sont souhaités et bienvenus pour développer ce début d'histoire...

    Bluefeed avait l'habitude quand il s'occupait du fofo de créer une liste d'acteurs, et de laisser ensuite l'histoire se dérouler… Lawte aussi a fait ce genre de démarche :):)

    Pour celle que je vous propose d'écrire ensemble je ne mets aucune liste de noms, chacun pourra à son gré choisir de créer des personnages parmi la communauté du forum, modérateurs, ou joueurs…

    Je n'ai pas besoin de vous rappeler que l'histoire doit être correcte, sans grossièretés, respectant la netiquette du forum, en rapport avec Noël et darkorbit… :)


    [​IMG]


    "Darkorbit et l'énigme des cadeaux de Noël"

    Hérulf le lutin était désespéré ! dans un mois c'était Noël, et pas un cadeau n'avait été attribué par le père Noël :(

    Il se trouvait à bord d'un des vso transporteurs de darkorbit qui regorgeait de consoles de jeu, de tablettes, de peluches, de bons cadeaux de toutes sortes, de Designs, de Premiums gratuits, de lots d'uri, mais les étiquettes restaient sans noms…

    [​IMG]

    Noël Bluefeed, connu sous le nom du "Père Noël" avait de toute évidence du retard cette année, il fallait qu'il aille voir ce qui lui était arrivé… ;)

    à vous d'écrire la suite... :)


    Amicalement

    [​IMG]

     

Partager cette page