1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'emploi que nous faisons des cookies. Learn More.

Contes et fables pour enfants de Sylvie, illustrés .

Discussion dans 'Histoires des fermiers' démarrée par M-Peanuts, 9 décembre 2015.

Chère utilisatrice, cher utilisateur,

Nous vous informons que vous devez obligatoirement posséder un compte de jeu et vous connecter à celui-ci si vous souhaitez participer au forum. Nous nous réjouissons par avance de votre visite. „Vers le jeu“
  1. M-Peanuts

    M-Peanuts Forum Moderator Team Farmerama FR

    Dernière modification: 17 décembre 2015
  2. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
    yseurt, -mahou-57, triana59 et4 autresaiment ceci.
  3. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
    yseurt, pioupiou, -mahou-57 et6 autresaiment ceci.
  4. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
  5. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
    yseurt, pioupiou, -mahou-57 et6 autresaiment ceci.
  6. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
    yseurt, pioupiou, -mahou-57 et5 autresaiment ceci.
  7. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    1. L’incroyable voyage de Jojo l’escargot.

    2. Le jardin se réveille doucement sous un pâle soleil , la fraîcheur est au rendez vous , la veille il a plu très fort .
      Sous une feuille de salade jaunie habite un drôle de personnage ! Une grosse coquille dure , légèrement dorée , un corps long et mou , un peu visqueux et deux étranges cornes !

      C’est Jojo l’escargot !!

      Il n’est pas de bonne humeur ce matin, il doit rejoindre dame Coccinelle au pied du tournesol à l’autre extrémité du jardin, elle l’attendra avant midi sonnante pour une affaire urgente qui ne souffrira aucun retard !!! Elle a un secret à lui confier.

      - Saperlipopette, il faut que je me mette en route !! se dit Jojo.
      Il commença son chemin, étirant son corps de toutes ses forces pour se dépêcher. Au loin une petite silhouette remua doucement suspendue à un fil d’argent.
      - Ah, mince !! C’est Azalée l’araignée que j’aperçois là-bas !! Oh non, pas elle !! Elle va me casser les oreilles avec son bavardage et je vais me mettre en retard. Dame Coccinelle va me faire une scène, comment l’éviter ? Après réflexion il continua son chemin Cahin caha en longeant de près les tiges de rhubarbes pour ne pas se faire voir.

      Il se hâtait avec lenteur tout à ses pensées quand devant lui une troupe de cailloux moussus lui barra la route , il se mirent à rouler , à sauter dans tous les sens occupant tout l’espace !
      - Non mais je rêve !! Qu’est-ce que ça veut dire !!
      Il tenta une percée sur la gauche , les cailloux roulèrent à gauche , une percée à droite et les cailloux roulèrent à droite en riant comme des fous !!
      - Non,non,non !!! tu ne passeras pas ! ha,ha,ha !!!
      Nouvel essai , nouvel échec !! Que faire ? se demanda Jojo , droite,gauche,droite,gauche !! Ils vont me rendre fous ces idiots !! Faire demi-tour ? Dame Coccinelle ne va pas apprécier.
      - Donnes moi la formule magique dit le plus gros aux allures de chef !
      - Quelle formule magique ? Je ne connais pas ta formule magique !
      - Devines alors !!
      - Choux !
      - Non !!
      - Carotte !
      - Non !!
      Azalée l’araignée qui l’avait suivi curieuse de savoir ou pouvait bien se rendre Jojo de si bon matin , atterrit doucement sur sa coquille pour lui murmurer la formule.
      - C’est « potiron » Jojo , tout le monde sait ça par ici !!!
      - Oh , merci Azalée , je ne penserai plus jamais de mal de toi ! Promis !!

      - Hep !! toi le vilain caillou , je sais !! C’est « potiron » !! Tu me laisses passer maintenant, ôtes toi de mon chemin !! A regret le caillou moussu donna ordre à ses comparses de libérer la route non sans pester de rage !
      - Belle victoire se dit Jojo et il reprit son chemin cahin caha !!

      Azalée le suivait toujours de loin. Le sol commençait à devenir boueux sans doute à cause des pluies de la veille. Un bruit étrange arriva aux oreilles de Jojo , on dirait de l’eau qui coule ! que se passe t-il encore se demanda-t-il .
      Jojo peinait maintenant pour avancer , la boue collait à son pied . Il était sur une petite montée , il n’en voyait pas le bout , il commençait à être fatigué. Arrivé en haut son regard plongea en contre bas et là , catastrophe de catastrophe !!! Un énorme ruisseau s’était mis en travers du chemin et traversait le jardin de part en part.
      - Jojo découragé par cette vision de désolation rentra dans sa coquille.

      - Que faire ? Abandonner ? Rebrousser chemin ?? Cette fois la situation semblait sans solutions.
      -Non !!!! S’écria-t-il , je veux savoir quel secret dame Coccinelle veut me confier. Si elle me déclarait son amour ? Moi qui suit amoureux d’elle depuis si longtemps !!! Si je n’arrive pas à l’heure elle me tournera le dos pour toujours , je le sais bien !

      Vous rendez vous compte ? Un escargot et une coccinelle ! Est-il au monde couple plus improbable ?

      - je crois que mes espérances sont vaines hélas !! A quoi bon tous ces efforts ?
      Les larmes coulaient des yeux de Jojo , il pleurait si fort qu’il roula jusqu’au bord du ruisseau . Quelques coups frappés sur sa coquille le ramenèrent à la réalité. Il sorti timidement sa tête pour voir qui était l’intrus qui osait le tirer de ses profondes réflexions . Il vit les cailloux moussus autour de lui qui le fixaient d’un air perplexe.
      - Oh , non !! Pas encore vous !! Je ne suis pas d’humeur ! Il faut à tout prix que je traverse ce ruisseau pour rejoindre le tournesol ou ma bien aimée m’attend . Je ne sais pas comment faire dit-il en radoucissant sa voix .
      - Oui , c’est vrai , c’est ennuyeux lui répondirent les cailloux dans un cœur parfait ! Nous pouvons peut être t’aider ! En nous plaçant en file indienne en travers du ruisseau , tu n’aurais qu’à glisser de l’un à l’autre !
      - Mais non, c’est impossible ! Je serais obligé de monter, de descendre de chacun d’entre vous !! Et si je tombe à l’eau !!! Je vais me noyer !! Il faudrait quelque-chose qui me fasse flotter !

      Azalée regardait la scène en souriant, quel drôle de spectacle un escargot parlant à des cailloux moussus !! Elle avança vers le groupe en se tortillant.
      - Si tu te servais d’une feuille de salade Jojo , les cailloux formeraient un rempart pour t’empêcher de dériver . !
      - Oh mais ton idée est excellente Azalée !! Oui , mais ……. Les salades sont de l’autre côté du jardin ! Trop loin , trop loin , trop loin !!! Jojo commençait à s’énerver , le soleil grimpait dans le ciel , midi serait bientôt là ! Dame Coccinelle ne l’attendrait pas !!
      - Mais pourquoi le sort s’acharne-t-il ainsi sur moi depuis ce matin !!! Booouh !!!
      - Bzz , bzz ,bzz !!!! Un bourdonnement arriva jusqu’à lui et bientôt il vit une dizaine d’abeilles à la robe jaune rayée de noir se poser sur les cailloux .
      - Et bien Jojo dit la plus vieille ( la reine sans doute ) Tu vas renoncer ? Comme à ton habitude !!
      - Mais, mais ……… Vous voyez bien que c’est impossible ! Vous volez, vous ne savez pas ce que c’est d’être obligé de ramper !! Ce qui vous prend si peu de temps me demande des heures d’efforts !! Je n’en peux plus !!
      - Regardes Jojo , le tournesol n’est plus très loin et après le ruisseau le sol est sec . Si nous allions chercher une feuille de salade, grimperais tu dessus sans trembler de peur ?
      - Ben oui !!! je ne suis pas si poltron que ça dit-il avec un nœud à l’estomac.
      Les abeilles s’envolèrent vers le fond du jardin ou se trouvait le potager regorgeant de superbes légumes : Tomates, carottes, poireaux et salades bien sûr !
      De retour quelques instants plus tard, elles avaient trouvé une énorme feuille verte .Encore un drôle de spectacle se dit Azalée, une feuille de salade portée par un essaim d’abeilles volant dans les airs !! Elle était toute excitée, jamais le jardin n’avait connu telle effervescence !

      La petite compagnie largua la feuille au-dessus du ruisseau, juste au bord pour que Jojo puisse y grimper. Les cailloux moussus formèrent un couloir d’une berge à l’autre.
      - Bon , allez Jojo vas-y !!
      Jojo regardait le dispositif d’un air pas très rassuré.
      - vous croyez que c’est solide ? demanda-t-il d’une petite voix tremblante.
      - Oui Jojo répondirent-ils tous en cœur, n’ai pas peur !!
      Jojo s’exécuta, il prit place sur son embarcation de fortune.

      Mais, problème !!! la feuille resta immobile. – Alors !! ça n’avance pas !! Pourquoi ça n’avance pas ?
      - Pas de vent, pas de courant !!! Dirent les cailloux ! L’eau du ruisseau clapotait sur leur dos mais pas assez fort pour faire bouger la feuille. Il faudrait pousser ou tirer !
      - Non !!dit Jojo l’escargot désespéré , il faudrait un miracle !

      Le jardin était peuplé de nains en plâtre et de jolis petits moulins aux ailes argentées. Et pour quelle raison , on ne le saura jamais , l’incroyable miracle se produisit , sous les yeux ébahis de toute l’assemblée une charrette tirée par les nains qui avaient pris vie arriva débordant de moulins , ils agitèrent leurs ailes à toute vitesse , la brise se leva et souffla en direction de la feuille qui commença à avancer. Jojo sautait de joie en riant aux éclats, merci mes amis, merci !!!!

      - Attention Jojo , ne bouges pas trop , tu vas tomber à l’eau !! cria Azalée.

      Sous l’effet de cette brise magique l’embarcation fut sur l’autre rive en un rien de temps. Jojo glissa doucement de sa feuille et se mit à ramper si vite que bientôt le tournesol apparu. Enfin, le but est proche , il leva les yeux vers le ciel pour surveiller la course du soleil , il n’était pas encore midi. Toute la troupe était derrière lui : Azalée l’araignée, les cailloux moussus, les petites abeilles, tous curieux de savoir comment allait se terminer l’histoire.

      Jojo continuait son chemin cahin caha . Soudain , une vision de rêve , dame Coccinelle si jolie dans sa robe rouge tachetée de noir se tenait devant lui , ses cils battants au rythme des souffles d’air tiède .
      - Jojo , enfin ! tu es arrivé, que je suis heureuse ! Midi n’a pas encore sonné, le pari est gagné.
      - Quel pari ? lui demanda Jojo encore tout essoufflé par ces efforts insensés . Je suis venu de loin , traversé mille dangers pour entendre ton secret dame Coccinelle , ne me fais pas languir !!
      Dame Coccinelle se posa sur la coquille dorée de jojo et lui murmura avec douceur : Je voulais te prouver que tu étais capable de surmonter tes peurs , de te faire des amis, de sortir de ta coquille pour atteindre ton but . Le secret c’était ça Jojo !! N’es-tu pas fier d’avoir mené à bien cette aventure ? N’es-tu pas fier d’avoir pour une fois surmonté tant d’obstacles ? Plus personne ne se moquera de toi à présent dans le jardin. Cela mérite bien une petite fête dont tu seras le roi !!
      - Ah , mais …… Je pensais que tu voulais me déclarer ton amour petite coccinelle, mon cœur bat si fort pour toi !!! Je suis un peu déçu , mais je ne désespère pas !

      Autour de Jojo tous ses amis entamaient une farandole endiablée , même les vers de terre étaient de la partie , ils se tortillaient au rythme des bzz , bzz des abeilles.
      Jojo l’escargot les regardait en souriant, son sourire devint rire malgré sa tristesse. Au fond de lui une immense fierté mêlée de bonheur commençait à naître. Finalement ses efforts et son courage n’avaient pas été vains .

      Il se jeta dans la farandole avec ses nouveaux amis , maintenant il faisait vraiment partie des habitants du jardin .

      Sylvie D
    3. [​IMG]
     
    Dernière modification: 31 janvier 2016
  8. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    Les coccinelles d'ici

    Trois petites coccinelles se promenaient gaiement
    Elles s'étaient vu confier un travail important.
    Sur des pages bien blanches, elle devaient s'égayer,
    Pour rendre leur sourire aux enfants attristés.
    Tout à bien commencé , l'entente était parfaite
    Et de venir ici était une grande fête.
    Les mots et les couleurs trouvaient la bonne place ,
    Dans un éclat joyeux de réflexions cocasses.
    La vie est ainsi faite que rien ne dure ici
    Et on ne sait pourquoi l'histoire ici finit.
    Les coccinelles repartent chacune de leur côté
    Dans un bruissement d'ailes coléreux et blessé.
    Garderont-elles en elles le souvenir heureux
    Des mots et des couleurs inventés pour les yeux
    Des petits galopins de la ferme enchantée ?.

    SylvieD
    [​IMG]
     
  9. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    La dent de lait

    Une petite souris blanche est cachée sous le lit.
    Elle attend impatiente la dent de Grégory.
    Elle s’ennuie toute seule, elle saute dans le tiroir
    de la table de nuit. Mais là il fait tout noir.
    Elle sort sa petite tête et avec ses yeux verts
    Scrute toute la pièce, elle aperçoit un verre.
    Posé sur la commode, il est grand, il est haut.
    Mais que voit-elle dedans ? La dent trempe dans l’eau.
    Comment va donc-t-elle faire pour la récupérer ?
    Souris se gratte la tête d’un air désespéré.
    Soudain une idée fuse, il faut que le verre chute.
    Debout sur la commode elle entame la lutte.
    Qui donc va-t-il céder, le verre ou la souris ?
    Elle pousse de toutes ses forces, elle gagne son pari.
    [​IMG]La dent gît sur le sol au milieu d’une flaque d’eau.
    Souris bondit très vite et la met sur son dos.
    De derrière son oreille elle sort quelques piécettes.
    Le cœur de Grégory ce soir sera en fête
    Quand il découvrira au chaud sous l’oreiller
    Les pièces que souris y aura déposées.

    Sylvie D


     
  10. Soja64

    Soja64 Légende Vivante du Forum

    Le Gros Chat est plutôt hard rock, mais il crache pas sur la samba.

    Jolis textes, Sylvie. : )
     
    AlpaK et -mahou-57 aiment cela.
  11. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    Renouveau


    Les sons raisonnent, s’amplifient,
    Ils glissent le long des ifs,
    S’enroulent comme des lianes
    Autour des troncs des platanes.


    Soudain ils explosent comme un feu d’artifice
    Les bourdonnements des insectes retentissent.
    Papillons, coccinelles, abeilles et scarabées
    Font un concert remplis de sons exacerbés.


    Les couleurs elles aussi sont de la partie
    Le jaune, le rouge, l’orange, le vert anis
    Recouvrent les prairies tout justes réveillées
    Pour les vêtir d’herbe, de primevères, d’orchidées.


    Quel joyeux vacarme règne sur les prés.
    Les oiseaux eux aussi ont retrouvé leurs chants.
    L’annonce du renouveau a très vite circulé,
    Les parfums revenus, c’est sûr, c’est le printemps.


    Le printemps c’est la vie, la renaissance, l’amour !
    Les cerisiers sont blancs, les hirondelles de retour.
    Tout retrouve sa place, une promesse de bonheur
    Passe dans l’air, fugace et nous réjouit le cœur.

    SylvieD
     
    Dernière modification: 6 mai 2017
  12. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     
    fazer139 aime votre message.
  13. sylvieD

    sylvieD Légende Vivante du Forum

    [​IMG]
     

Partager cette page