J'ai lu, j'ai aimé

Discussion dans 'Histoires des fermiers' démarrée par gervaise07, 12 septembre 2017.

Chère utilisatrice, cher utilisateur,

Nous vous informons que vous devez obligatoirement posséder un compte de jeu et vous connecter à celui-ci si vous souhaitez participer au forum. Nous nous réjouissons par avance de votre visite. „Vers le jeu“
  1. gervaise07

    gervaise07 Apprenti du Forum

    J'ai lu des histoires de chats, j'ai aimé ces histoire, surtout celle du carton à chaussure. Alors, l'idée m'est venue de vous en conter une autre : L'histoire de Tipouf du grenier.
    Un jour d'un mois de juillet, des pompiers ont trouvé dans un grenier poussiéreux et étouffant une boule grise qui tenait dans un poing. Une boule grise affamée et assoiffée, mais une boule qui ne savait pas encore qu'elle était en fait une boule d'amour, si elle survivait.
    La boule grise, je l'ai prise, elle crachait, elle griffait. Oh, pas bien fort, elle s'épuisait vite. Je l'ai nourrie, elle mangeait déjà, même si au vu de sa taille, je croyais avoir droit au biberon. Retard de croissance !
    J'ai raconté l'histoire à ma fille au téléphone, elle était en vacances chez sa grand mère. N'ayant pas vu la "chose", quand je lui demandai comment elle voulait qu'on l'appelle, elle me répondit "Patapouf". C'était très laid, mais les enfants n'ont pas toujours bon goût. Je lui dit que ce nom n'était pas possible au vu de la taille du félin, mais que nous l’appellerions "Tipouf".
    Il a fallu deux mois pour que Tipouf se sente presque chez lui, presque en sécurité. Il a fallu deux mois aussi pour qu'il soit rassasié et qu'il commence à penser à autre chose qu'à sa fuite et à son estomac.
    Il a fallu deux ans pour que le pas de la porte ne lui fasse plus peur, même s'il était gentil et câlin, c'était dehors, pour toujours se ménager une possibilité de repli.
    Mais peu à peu, caresse après caresse, jour après jour, il a fait de notre maison sa maison. Il commande maintenant à tous : humains, chiens, chats étrangers et je n'ai jamais osé adopter d'autres chats par peur qu'il ne leur arrive quelques mésaventures.
    Il choisit quel animal a le droit de s'installer sur sa terrasse et il garde jalousement le pied de mon lit pour lui . Heureusement, il tolère mon mari....
    Il a été une chat majestueux, impérieux, capricieux et sauvage, il est redevenu un chat un peu famélique mais avide d'un amour constant, Tipouf a maintenant 18 ans .
     
  2. dom858

    dom858 Pilier du Forum

    bonjour
    très belle histoire gervaise et très touchante aussi
    Tipouf te doit la vie
     
    chabadette aime votre message.

Partager cette page